Connectez-vous

Vous n'êtes pas connecté(e).








» Inscription
» Mot de passe perdu ?

Le gaz carburant confirme son développement

L’Agence Française du Gaz Naturel pour Véhicules (AFGNV), qui a présenté les résultats de la filière à Paris le 15 Février dernier, explique que le parc est encore modeste, on compte 2 282 poids lourds de plus de 3,5 tonnes alimentés au gaz. Cependant les immatriculations de poids lourds fonctionnant au gaz naturel ont progressé de 78 % en France l’année dernière.

Le réseau de stations publiques distribuant du Gaz Naturel Compressé (GNC) et/ou du Gaz Naturel Liquéfié (GNL) se densifie, avec 123 stations dont une centaine accessibles aux camions. Jean-Claude GIROT, Président de l’AFGNV, a rappelé l’ouverture de 70 nouvelles stations GNV, confirmant « l’objectif de 250 points d’avitaillement en 2020 ».

Les programmes d’incitation à destination des Transporteurs en faveur de la filière ont été confortés et étendus en 2018. Véronique BEL, Directrice Mobilités chez GRDF, rappelle parmi ces aides, « le gel de la TICPE au taux de 2017 pendant cinq ans offrant une visibilité jusqu’en 2022. De plus, à l’instar des autres carburants, le gaz bénéficie de la récupération totale de la TVA ».

La dernière Loi de Finances a prolongé le suramortissement des véhicules jusqu’en 2021, avec un taux différent selon le type de véhicules : 40 % pour les plus de 16 tonnes, 60 % entre 3,5 et 16 tonnes, 20 % pour les utilitaires de 2,6 à 3,5 tonnes. La carte grise est partiellement voire totalement gratuite.

La création de plus de 90 % de nouvelles stations publiques est soutenue par les programmes d’aides de l’ADEME.

Enfin, les Organisations professionnelles du secteur se mobilisent, à l’image de la FNTR associée à Arkéa qui a signé une convention dont l’enveloppe de 50 millions € de prêts à taux bonifiée permet aux professionnels de s’équiper. L’OTRE, associée au Crédit Coopératif, propose « PREVair » à ses adhérents, une offre de financement pour s’équiper en véhicules « verts ».

L’AFGNV estime que le parc de véhicules lourds au gaz (poids lourds, car, bus et bennes à ordures ménagères) représentera 55 000 unités en 2022 et 220 000 en 2030. D’ici 2022, il devrait y avoir 680 stations et 2 000 en 2030. Selon elle, le BioGNV pourrait atteindre 20 % en 2022 et 40 % en 2030.

 

Source : Erick Demangeon – L’Antenne – 25.02.2019

Instantanés UMEP

Une synthèse quotidienne des articles parus dans la presse

Cliquez ici

La boite à outils

Retrouvez ici les notes émanant de l'Administration des Douanes aux Opérateurs

Cliquez ici