Connectez-vous

Vous n'êtes pas connecté(e).








» Inscription
» Mot de passe perdu ?

Gouvernance Portuaire : Michel SEGAIN en appelle au Président de la République

Michel SEGAIN, Président de l’Union Maritime et Portuaire de France (UMPF) en appelle au Président de la République pour faire entendre la voix du Privé afin d’être inclus « au cœur du moteur des ports français », c’est-à-dire au sein des Instances de la gouvernance portuaire.

Dans un courrier adressé le 12 Mars 2021 à Emmanuel MACRON, Michel SEGAIN fait part de sa consternation sur le fait que les Unions Maritimes et Portuaires ne disposent que d’une voix consultative au sein des Conseils de Développement portuaires et qu’elles ne soient pas présentes aux Conseils de Surveillance.

En ce qui concerne le futur établissement portuaire de l’Axe Seine, HAROPA, né de la fusion des ports du Havre, de Rouen et de Paris, il en sera de même au sein des Conseils de Développement Territoriaux et Conseil de l’Axe. Rien de nouveau donc par rapport à l’actuelle gouvernance, ce que déplore le Président de l’UMPF, refusant un système « tourné vers l’entre-soi qui ne permettra pas de recouvrer les trafics gagnés par les ports concurrents sur notre propre hinterland ».

Ainsi, il rappelle la loyauté du Privé et son expertise au service d’un territoire pour lequel il fait des investissements coûteux et qu’il souhaite dynamiser, en étant associé aux décisions. C’est la condition pour pérenniser le développement des ports français.

Le projet de loi porté par le Sénateur VASPART avait apporté l’espoir d’avoir été entendu. Un espoir balayé d’un revers de main au regard du projet de décret sur le futur HAROPA qui doit passer sous peu devant le Conseil d’Etat.

Selon Michel SEGAIN, il s’agit d’une « erreur historique » alors que le Président de la République avait décidé la mise en place d’une Stratégie Nationale Portuaire qui n’avait encore jamais existé. « Le respect de tous les partenaires est le seul gage de réussite », ajoute-t-il.

Les sollicitations auprès des Ministères de la Mer et des Transports, qui ont été entendues, sont restées toutefois lettres mortes.

Enfin Michel SEGAIN rappelle les déclarations du Président de la République, à l’occasion des Assises de l’Economie de la Mer en 2019, concernant le développement des ports français : « encore faut-il ne pas faire bégayer l’histoire, et donc être au rendez-vous des investissements dont nous avons besoin ». Le Privé souhaite maintenant avoir l’occasion d’être au rendez-vous.

Alors qu’Emmanuel MACRON déclarait que cet investissement devait être fait collectivement, le Président de l’UMPF réaffirme que « les entreprises répondront présentes et qu’il apparaît juste que leur implication soit enfin reconnue et leur voix entendue et écoutée ». Les Places Portuaires doivent avoir un rôle plus décisionnaire dans ce collectif.

LE HAVRE Normandie

UMEP Newsletter





Instantanés UMEP

Une synthèse quotidienne des articles parus dans la presse

Cliquez ici

La boite à outils

Retrouvez ici les notes émanant de l'Administration des Douanes aux Opérateurs

Cliquez ici