Connectez-vous

Vous n'êtes pas connecté(e).








» Inscription
» Mot de passe perdu ?

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Cap sur Bruxelles n°1 !

Catégories associées : Europe

L’UMEP est heureuse de vous proposer le numéro 1 de la newsletter de l’UMEP « Cap sur Bruxelles » !

Véritable cœur de décision sur la vie de nos Entreprises et l’avenir de nos métiers, l’Union Européenne mérite d’être regardée avec l’œil attentif des professionnels du maritime et du portuaire.

Un regard porté par l’UMEP directement à Bruxelles depuis plus de 2 ans aujourd’hui.

Et un œil neuf, celui de Fanny BERREZAI qui vous est présentée dans cette édition et qui s’attachera à vous présenter dans chaque numéro de « CAP SUR BRUXELLES » les rouages de l’Union Européenne grâce à des témoignages, des articles de fond, des événements à ne pas manquer etc…

Aujourd’hui nous vous proposons de rencontrer Karima DELLI/ Députée Européenne et Présidente de la commission des transports et du tourisme et de découvrir le Contrat Pluriannuel de Financement européen et des informations choisies sur des thématiques liées à nos Activités.

Nous vous souhaitons bonne lecture de ce numéro de lancement en espérant vivement qu’il vous donnera envie d’Europe et vous inspirera dans vos projets.

C’est toute notre ambition et notre souhait le plus cher ! 

Pour accéder à la version en ligne, c’est ICI

N’hésitez pas à nous donner vos impressions, idées et suggestions sur notre adresse : contact@umep.org

5 projets retenus par la Commission européenne pour la décarbonation des transports

Catégories associées : Europe

Dans le cadre de l’appel à projets CEF Transport Blending Facility lancé par la Commission Européenne en Novembre 2019 afin de soutenir financièrement des solutions de décarbonation des transports et l’harmonisation de la signalisation embarquée dans les trains, la liste des cinq lauréats a été publiée. Le financement s’élève à 53 M€ et la Caisse des Dépôts ajoutera une enveloppe de 68,5 M€. Cinq projets ont été retenus, parmi lesquels trois concernent le fret.

SNCF Réseau a porté le projet d’harmonisation de la signalisation ferroviaire qui se voit attribuer 60 M€ dont 31 M€ de subventions européennes. Ce financement servira à installer le système européen de gestion du trafic ferroviaire (ERTMS) à bord de 252 véhicules, qu’il s’agisse de trains de voyageurs ou de locomotives de fret. Ces trains circuleront en partie sur le réseau ferroviaire français. La Caisse des Dépôts a précisé : « ce projet a été retenu parce qu’il contribue à renforcer la régularité des trains, leur sécurité, leur fréquence et le cas échéant leur capacité à franchir les frontières en Europe ».

Le projet MALTES (Multi ALternative Energies Stations), soutenu par Proviridis, prévoit le déploiement de 12 stations de distribution d’énergies et de carburants alternatifs sur le territoire français d’ici 2023 (hydrogène, électricité ou gaz naturel).

3,6 M€ de subventions et un prêt de la Caisse des Dépôts de 5,1 M€ lui sont attribués. Ce projet évitera l’émission de plus de 600 tonnes de CO2 sur 9 ans, luttant contre le réchauffement climatique. Grâce à ce maillage, les collectivités et les transporteurs pourront ainsi décarboner leurs flottes.

Le projet MULTICIT’HY, porté par Hynamics, filiale d’EDF spécialisée dans l’hydrogène, bénéficiera d’un budget de 8,9 M€ et une prise de participation de la Caisse des Dépôts de 18,5 M€ pour des stations de production et distribution d’hydrogène décarboné, par électrolyse de l’eau pour les transports terrestres, fluviaux et maritimes. L’objectif est de parvenir à une puissance cumulée d’électrolyse de 8 MW, soit une production potentielle de 3 200 kg/jour.

Les agglomérations de Belfort, Nice, Gardanne et Nantes Saint-Nazaire, concernées par ce projet, pourraient voir les émissions baisser de 20 000 tonnes de CO² par an au total.

Source : Actu-transport-logistique.fr 17.02.2021

 

Brexit : Ursula VON DER LEYEN et Charles MICHEL ont signé l’accord

Catégories associées : Brexit

Ursula VON DER LEYEN, Présidente de la Commission Européenne, et Charles MICHEL, Président du Conseil Européen, ont signé hier l’accord commercial qui définira les relations entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne.

La Royal Air Force emportera les documents jusqu’à Londres où Boris JOHNSON, Premier Ministre, les paraphera.

 Source : Lesoir.be 30.12.2020

Brexit : Haropa et Ports de Normandie s’associent pour aider les transporteurs à se préparer au Brexit

Catégories associées : Brexit

Après avoir mené à bien les travaux permettant d’effectuer les contrôles douaniers tout en maintenant la fluidité du trafic au maximum et après plusieurs marches à blanc, les ports transmanche normands – Le Havre pour HAROPA et Caen-Ouistreham, Cherbourg et Dieppe pour Ports de Normandie – s’associent afin d’aider les acteurs de la chaine logistique à être fin prêts pour le Brexit qui entrera en vigueur le 1er janvier prochain par le biais de fiches praticopratiques et de visites in situ.

Pour mémoire, le processus de passage de la frontière repose sur le dispositif de la « frontière intelligente » dont l’objectif
est de maintenir la fluidité du trafic portuaire malgré les contrôles renforcés dus au Brexit. Ce dispositif permet de n’embarquer que la marchandise ayant fait l’objet d’une pré-déclaration ou d’un titre de transit douanier et d’aiguiller les remorques dès la débarque selon le statut douanier, véto et/ou phytosanitaire des marchandises transportées.

Les différentes marches à blanc ont confirmé que l’ensemble du processus est opérationnel : de l’appairage au port d’embarquement au contrôle, le cas échéant, de la marchandise. Tous les équipements ont été testés : systèmes d’Information, aménagements et flux portuaires, information à bord, coordination des acteurs… La totalité des actions requises par chaque agent a été expérimentée.

Ces tests ont été satisfaisants et permettent d’aborder avec confiance le 1er janvier 2021. Les 2 objectifs principaux sont atteints : une fluidité du trafic, des contrôles opérationnels. Reste néanmoins un point de vigilance important : la réussite de ce test repose sur le fait que les acteurs ont anticipé leur passage, ont synchronisé leurs actions. Pour reproduire ce succès et dans l’intérêt de tous, il est donc indispensable que les acteurs de la chaîne logistique anticipent correctement
leur processus de passage frontière.

C’est pourquoi HAROPA et Ports de Normandie ont décidé de s’associer pour leur proposer des fiches pratico-pratiques passant en revue les différents cas : « Je suis transporteur, que dois-je faire ? » / « Je suis statut Orange, que dois-je faire ? » / « J’exporte ou j’importe des produits véto et phytosanitaires »… Ces fiches sont accessibles sur les sites de
HAROPA et Ports de Normandie et de ses délégataires.

Par ailleurs, les transporteurs, les chargeurs, les importateurs, les représentants en douanes enregistrés qui le souhaitent peuvent se manifester auprès de Ports de Normandie ou HAROPA afin que leur soit expliqué le fonctionnement du site portuaire qu’ils auront choisi.

Ces sessions d’information associeront également l’exploitant portuaire, la compagnie maritime, les douanes, la DRAAF, et se dérouleront par petits groupes sur site en fonction des possibilités sanitaires ou de façon dématérialisée. Pour cela, il leur suffit de prendre contact avec : laurent.nativelle@portsdenormandie.fr – 06 85 33 46 53 pour Ports de Normandie et customer.service@haropaports.com – 02 32 74 72 06 pour HAROPA.

Retrouver toutes les informations sur
https://www.brexitreadybyharopa.haropaports.com/fr
http://www.pna-ports.fr/web/brexit_presentations.html
https://www.port-cherbourg.fr/actualites-port-de-cherbourg.php
https://www.caen.port.fr/brexit-0-10.html
http://www.portdedieppe.fr/Regie-dieppoise-des-activites-portuaires-504.html

Source : Communiqué de Presse HAROPA Ports de Normandie 10.12.2020

Brexit : le port du Havre prêt pour le 1er Janvier 2021

Catégories associées : Brexit

Le Brexit prendra effet le 1er Janvier prochain, quel que soit l’accord qui sera trouvé entre la Grande-Bretagne et l’Union Européenne. Ainsi, les ports devront faire face à de nouvelles dispositions et de nouveaux contrôles imposés du fait que le Royaume-Uni sera désormais considéré comme un pays tiers et qu’à ce titre, les flux de passagers ou de marchandises devront être contrôlés.

Le Port du HAVRE, une des portes d’entrée du Royaume-Uni vers le continent européen, est fin prêt. Et Clément BEAUNE, Secrétaire d’Etat chargé des Affaires Européennes, a pu le constater lors de sa visite des infrastructures portuaires havraises le 20 Novembre dernier. Accueilli par Edouard PHILIPPE, Maire du HAVRE, et Baptiste MAURAND, Directeur Général du GPM du HAVRE, il lui a été rappelé les nombreux investissements, à hauteur de 1,75 millions d’€, consentis par l’Autorité Portuaire pour répondre à ces nouvelles obligations.

L’extension du Terminal de Grande-Bretagne a été délimitée, le parking des navigants déplacé, les flux d’entrées et de sorties séparés. Une sortie réservée aux poids lourds a été aménagée vers la zone portuaire. Enfin des feux de signalisation ont été installés au carrefour Quinette qui mène vers le centre-ville.

Le trafic sera inévitablement ralenti par les contrôles mais pour le fluidifier, trois aubettes de la PAF (Police de l’Air aux Frontières) dédiées aux véhicules légers et une dédiée aux poids lourds ont été installées. Concernant les contrôles aux personnes, ils seront affinés grâce au nouveau système « Contrôle transfrontière 2 ». Enfin un accès au terminal ferry a été balisé et équipé d’une nouvelle rampe pour accueillir les remorques soumises aux contrôles au SIVEP (Service d’Inspection Vétérinaire et Phytosanitaire aux frontières).

Edouard PHILIPPE a rappelé à Clément BEAUNE la nécessaire harmonisation des contrôles au niveau européen. « Je souhaite que nous puissions réfléchir à la cohérence des contrôles et à l’attractivité de nos ports. Pas seulement pour le transport des passagers, mais pour la cohésion des contrôles sur l’ensemble de la façade maritime qu’offrent la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne. Je pense, notamment, aux impératifs liés à la sécurité alimentaire qui seront respectés par rapport au Royaume-Uni. Si des points de contrôle étaient différents, notre attractivité serait différente elle aussi », a-t-il expliqué.

Cliquer pour lire le Communiqué de Presse HAROPA du 20 Novembre 2020

Source : Paris Normandie 23.11.2020

 

Nouveau Portail Acces2Market : Exporter depuis l’UE, importer dans l’UE

Catégories associées : Europe

Nouveau Portail Acces2Market : Exporter depuis l’UE, importer dans l’UE

Access2Markets fournit les conditions commerciales pour importer des marchandises vers l’UE et pour exporter des marchandises vers plus de 120 marchés étrangers. Les petites entreprises représentent 88% de tous les exportateurs de l’UE.

Retrouvez des informations produit par produit sur :

  • tarifs et taxes
  • Douaniers
  • règles d’origine
  • barrières commerciales
  • exigences en matière de produits
  • Statistiques

pour tous les pays de l’UE et pour plus de 120 marchés d’exportation à travers le monde !

Le nouveau portail Access2Markets comprend également des explications, des didacticiels et des FAQ pour aider les commerçants débutants et expérimentés à analyser les avantages du commerce avec chacun des partenaires commerciaux de l’UE.

Il donne un aperçu de la législation de l’UE sur les produits et services, ainsi que les coordonnées des douanes et d’autres autorités publiques des États membres de l’UE et des partenaires commerciaux de l’UE.

Découvrez Acces2Markets en vidéo

Cap sur Bruxelles !

Catégories associées : Europe

L’UMEP est heureuse de vous faire parvenir le numéro 0 de la nouvelle newsletter de la Fédération « Cap sur Bruxelles » !

Malgré ce contexte de crise sanitaire que nous traversons, l’Union Européenne continue d’avancer et l’UMEP souhaite l’accompagner.

En effet, dans la continuité de nos travaux auprès des Institutions européennes par notre Représentant, Antoine LOISEL, cette lettre d’information vous présentera chaque mois un nouveau sujet : Institutions européennes, Numérique, Green Deal, programmes et financements européens etc…

Véritable boîte à outils, « Cap sur Bruxelles » vous fera (re)découvrir les rouages de l’Union Européenne grâce à des témoignages, articles de fond, événements à ne pas manquer…

Ce premier numéro est dédié aux permanents de la « Task-Force Normandie » et son partenaire naturel, l’Ile-De-France : ICI

Nous vous souhaitons bonne lecture de ce numéro de lancement !

L’UE mobilise 25 millions d’euros pour la “chatière”

Catégories associées : Dynamique Portuaire, Europe, Fleuve, France, Marchandise

Des infrastructures plus sécurisées, plus intelligentes et plus écologiques

La Commission Européenne souhaite investir 421 millions d’euros dans 69 projets qui amélioreront la mobilité des citoyens et des entreprises. Les projets seront soutenus par le Mécanisme d’Interconnexion en Europe (MIE) ainsi que le mécanisme financier de l’UE soutenant le développement et la mise à niveau des infrastructures.

Les projets sélectionnés ont pour objectifs de promouvoir la numérisation, de rendre les routes plus sûres et de favoriser les connexions multimodales conformément aux initiatives « Europe en Mouvement ».

Les fonds seront majoritairement investis dans des plates-formes logistiques multimodales (109 millions d’euros), permettant de transférer du fret entre différents modes de transport. Ainsi que dans des Systèmes Intelligents de Transport routier (STI) (80,2 millions d’euros) et d’innovation de nouvelles technologies (71,4 millions d’euros), démontrant encore la volonté de l’UE de réduire les encombrements et les émissions tout en renforçant la sécurité.

Oui à la « chatière » pour Port 2000 au Havre  Les projets sélectionnés sont en passe d’obtenir un financement à hauteur de 71,6 millions d’euros dont le projet d’accès direct fluvial au Port du Havre à hauteur de 25 millions d’euros.  Plan de financement : Cet investissement de l’UE complèterait le plan de financement du nouvel accès fluvial au Port du Havre.   

 

Un projet financé par quatre acteurs :

  • Le Mécanisme d’Interconnexion en Europe (MIE) à hauteur de 25 millions d’euros (20%)
  • Le Grand Port Maritime du Havre (GPMH) à hauteur de 13,75 millions d’euros (11%) ;
  • L’Etat à hauteur de 3,6 millions d’euros (3%) ;
  • La Région de Normandie à hauteur de 82,65 millions d’euros (66%) ;   

 

En quoi consiste ce projet ?                

Depuis le Rapport sur l’attractivité des Ports Maritimes de l’Axe Seine en 2016, il a été constaté que la réalisation d’un élargissement de l’hinterland du Port du Havre est nécessaire à sa survie.

Il s’agit de construire une desserte fluviale et ferroviaire performante, fiable et sécurisée, permettant l’évacuation rapide de volumes importants de marchandises, en particuliers des conteneurs.  La réalisation de ce projet va permettre un accès direct aux quais de Port 2000 pour les barges fluviales et les convois poussés, sans limite de hauteur, conjuguant ainsi efficacité opérationnelle, optimisation des coûts et réduction de l’empreinte carbone. 

En Mars 2016, les Membres du Conseil d’Administration de l’UMEP ont voté favorablement, à l’unanimité, la nécessaire réalisation de cet ouvrage. Engagement entériné par une Motion, en septembre 2017, que l’UMEP, ses Adhérents et Membres Associés ont portée ensemble et adressée aux plus Hautes Instances de l’Etat pour une décision favorable à ce projet.

 

Prochaines étapes

« La Commission adoptera une décision formelle à l’issue de laquelle INEA (l’Agence d’Innovation et de Cadre de Réseaux) préparera et signera les conventions de subvention avec les bénéficiaires des projets d’ici juin 2019 » indique le Communiqué de Presse daté du 26 mars 2019 de l’Union Européenne.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter le Communiqué de Presse conjoint des co-Financeurs du projet.  

 

Source : Ec.europe.eu – 26.03.2019 / Motion de l’UMEP en faveur de la réalisation d’un accès direct fluvial sur Port 2000 – 08.09.2017 / Communiqué de Presse – HAROPA – 27.03.2019

Le Plan Juncker – Synthèse –

Catégories associées : Europe

Mis en œuvre depuis 2015 et prolongé jusqu’en 2020, le plan d’investissement pour l’Europe, dit “plan Juncker”, vise à relancer l’investissement dans les pays de l’Union Européenne. Lire la suite

Le Paquet Mobilité – Synthèse –

Catégories associées : Europe, Marchandise, Prestation de Transport

Définition

Le « Paquet Mobilité » ou « Paquet Routier » est le nom donné à trois règlements communautaires, les n° 1071, 1072 et 1073 /2009 qui concernent les conditions d’accès à la profession de Transporteur et les conditions  d’accès au marché du transport, entrés en application en 2011.

Lire la suite

Instantanés UMEP

Une synthèse quotidienne des articles parus dans la presse

Cliquez ici

La boite à outils

Retrouvez ici les notes émanant de l'Administration des Douanes aux Opérateurs

Cliquez ici