Connectez-vous

Vous n'êtes pas connecté(e).








» Inscription
» Mot de passe perdu ?

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Le Cabinet d’Hervé BERVILLE est officiellement constitué

Catégories associées : Maritime

Hervé BERVILLE a été renouvelé en Janvier 2024 à son poste de Secrétaire d’Etat à la Mer et à la biodiversité. Son cabinet est désormais officiellement constitué.

Brice Huet vient d’été nommé Directeur de cabinet et David Harel sera son adjoint. Pierre-Emmanuel Cangah devient chef de cabinet.

Le Secrétaire d’Etat dispose de sept conseillers : Côme Billard est nommé conseiller pêche et aquaculture, transformation des filières.
Marie Lehouck devient conseillère préservation et restauration de la biodiversité terrestre. Ancienne cheffe du bureau de la fiscalité et du budget au Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, Anaïs Mandin est nommée conseillère transition agroécologique.

Jules Plat est nommé conseiller parlementaires et élus locaux. Anne-Sophie Roux devient conseillère mobilisation de la société civile et relations internationales. 

Nicolas Siongellos, seul membre à avoir fait partie de l’ancienne équipe d’Hervé Banville, devient conseiller transitions des flottes, modèle social et outre-mer.

Anastasia Wolff est nommée conseillère gestion résiliente de l’eau et des milieux marins.

Source : Le Marin 22.03.2024

La stratégie nationale de la mer et du littoral soumise à consultation

Catégories associées : Maritime

Le secrétariat d’Etat chargé de la mer a lancé, le 25 août dernier, la stratégie nationale de la mer et du littoral pour la période 2023-2029.

La Stratégie nationale pour la mer et le littoral intègre l’ensemble des politiques sectorielles intéressant les espaces maritimes et littoraux. Elle fixe les grandes orientations de la planification de l’espace maritime et de l’espace littoral, laquelle sera déclinée et rendue opérationnelle sur les façades maritimes de métropole et sur les bassins ultra-marins, par les documents stratégiques de façade (DSF) et les documents stratégiques de bassins maritimes (DSBM) dans les Outre-mer.

La stratégie identifie quatre grandes priorités : neutralité carbone, biodiversité, équité sociale et économie maritime.

Pendant deux mois, chaque personne qui le souhaite peut formuler des avis ou des propositions en répondant au questionnaire en ligne : jeparticipe.expertises-territoires.fr

« C’est un enjeu important : montrer à nos concitoyens la cohérence des politiques publiques et leur construction par
des diagnostics, du dialogue et des compromis. 

Nous avons engagé un travail de concertation avec tous les acteurs locaux pour répartir au mieux tous les usages maritimes : les énergies marines renouvelables, la pêche, l’aquaculture, la protection des espaces, la plaisance, le transport. Avec la Ministre de la Transition énergétique, Agnès PANIER-RUNACHER et Christophe BECHU, ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires, j’ai signé une instruction aux Préfets pour lancer officiellement ce travail de planification. Des fourchettes de puissance pour l’éolien en mer seront aussi définies par façade maritime, à échéance 10 ans et à horizon 2050.

Des zones de protection forte seront mises en oeuvre pour répondre aux enjeux de préservation de la biodiversité et de compatibilité avec des activités économiques. Dans un contexte de multiplication des activités en mer, de crise énergétique et d’urgence climatique, la planification
en mer dont j’assure la coordination devra répondre aux enjeux majeurs que connaissent aujourd’hui nos mers et nos littoraux, tout en assurant la protection de l’environnement marin et le développement de l’économie maritime », Hervé BERVILLE / secrétaire d’État chargé de la mer.

 

Source : Le Marin 13.09.2023 / Mer et Marine 13.09.2023 / Communiqué du secrétariat d’Etat chargé de la Mer 12.09.2023.

HAROPA PORT renforce son offre vers les Caraïbes et la côte ouest de l’Amérique du Sud

Catégories associées : Maritime

Retour du Havre en dernier port nord-européen touché à l’export dans la rotation de la ligne régulière vers les Caraïbes et la côte ouest de l’Amérique du Sud.

Ce service est opéré par CMA CGM (EUROSAL), Cosco Shipping (EWX) et Hapag-Lloyd (SWX).

La première escale havraise est attendue le 2 septembre prochain au Terminal Nord, quai des Amériques.

L’ajout du Havre dans la reconfiguration du service et son positionnement en dernier port nord-européen touché à l’export représente une réelle opportunité pour les clients HAROPA PORT qui bénéficieront de transit times très compétitifs vers les Caraïbes et la côte ouest de l’Amérique Latine.

 

HAROPA PORT et l’Amérique du Sud et les Caraïbes, une offre maritime étendue

 

► 80 ports connectés

► Transit times compétitifs avec Le Havre positionné en dernier port nord-européen à l’export

► 227 000 EVP échangés en 2022

 

 

 

Source : CP HAROPA Août 2023

Le Havre : TIL revoit ses investissements à la hausse

Catégories associées : Dynamique Portuaire, Maritime

En juillet dernier, le numéro un mondial du conteneur MSC-TIL avait annoncé un investissement de 700 M€ pour des équipements visant à l’amélioration de la productivité de son terminal de Port 2000 au Havre.

Le lundi 22 mai dernier, moins d’un an après, les dirigeants de TIL sont revenus au Havre pour confirmer leur ambition de faire de Port 2000 un terminal de référence sur le range nord Europe.

« Notre ligne ne change pas, malgré la période compliquée que nous venons de traverser. La confiance dans le port du Havre, qui doit être la porte d’entrée en mer du Nord, est intacte », a rappelé David ELBEZ, en charge des terminaux portuaires pour l’Afrique et pour la France du groupe MSC-TIL.

Ainsi, un investissement supplémentaire de 200M€ a été annoncé, soit une enveloppe totale de 900M€, avec notamment l’installation de méga portiques qui devraient être opérationnels fin 2024.

« Ces méga portiques vont traiter les plus grands portes conteneurs mondiaux en tenant compte des variations de marées que nous avons en Manche, et les amplitudes de marée que les portiques actuels ne nous permettent pas de traiter. Cela va permettre d’aller chercher de nouveaux marchés, de nouveaux volumes et répondre aux besoins des marins et de la flotte mondiale », poursuit David ELBEZ.

Objectif affiché par David ELBEZ : concurrencer les ports d’Anvers et Rotterdam. Pour ce faire, « nous avons aligné les tarifs du Havre sur ceux d’Anvers et de Rotterdam, c’est un effort important ».

Un renforcement des effectifs est également prévu et déjà en cours puisque 140 dockers ont déjà été recrutés et des nouveaux postes devraient voir le jour dans la maintenance et l’exploitation.

De son côté, HAROPA PORT a augmenté la capacité du terminal en livrant deux nouveaux postes à quai.

Son Directeur Général, Stéphane RAISON précise que la chatière viendra également contribuer à ce
développement.

Sources : Ports et Corridors 23.05.2023 / JMM 23.05.2023.

CEVA Logistics officialise l’affrètement de plusieurs car-carriers

Catégories associées : Maritime

CMA CGM, maison mère de Ceva Logistics, renforce son offre autour de la logistique des véhicules finis.

Dans un récent communiqué, Ceva Logistics a confirmé avoir conclu avec le Singapourien Eastern Pacific Shipping (EPS), le 3 mai dernier, l’achat de quatre navires d’une capacité de 7 000 voitures chacun. Le contrat prévu pour dix ans, porte sur des car-carriers à double propulsion GNL et électrique.

Ces navires de 200m de long et 38m de large et qui offrent une surface de pont de 59.000 m2 répartie sur douze niveaux, devraient permettre à Ceva Logistics de transporter 140 000 véhicules par an.

Les chantiers navals de China Merchants Jinling, en charge de leur construction, devraient livrer le tout premier navire pour la fin de l’année 2023.

Avec ce positionnement, Ceva se place sur le secteur automobile en proposant « une prise en charge des véhicules finis de leur sortie d’usine jusqu’au transport vers leurs destinations finales ».

Le communiqué précise que « Dans le cadre de ce contrat de location, Ceva Logistics gérera et exploitera les navires et disposera d’un contrôle commercial complet sur la capacité ro-ro ».

En effet, l’exploitation et la commercialisation des nouveaux navires s’appuiera sur le nouveau département du groupe, consacré aux activités spéciales maritimes, incluant la Méridionale (rachat en cours), Brittany ferries (via ses 12%) et Neoline avec ses futurs rouliers à voile).

Source : JMM 04.05.2023.

HAROPA PORT et le Lamanage du HAVRE valident le système d’amarrage Shoretension®

Catégories associées : Dynamique Portuaire, Innovation

La société coopérative de Lamanage et la Capitainerie du port du Havre innovent en matière d’amarrage des navires.

Testé puis validé, le système ShoreTension améliore la sécurité et renforce la tenue des navires à quai en évitant les effets de cavalement. Le nouvel outil a vocation à être développé sur l’ensemble des terminaux havrais soumis à la marée.

Dans un premier temps, la Capitainerie a effectué une campagne de mesures sur les navires avec des GPS centimétriques. Cette phase a confirmé des mouvements anormaux pouvant aller jusqu’à 10 mètres de déplacement. La Capitainerie et le Lamanage ont alors recherché une solution technique adaptée à l’environnement de Port 2000.

Leur choix s’est porté sur le système dynamique de renforcement de l’amarrage, appelé ShoreTension® System (STS) commercialisé par la société KRVE.

Une phase d’expérimentation qui a porté ses fruits

Grâce à un travail collectif associant HAROPA PORT, le Lamanage du Havre et l’ensemble de la place portuaire, le système dynamique de renforcement de l’amarrage a été expérimenté de septembre 2021 à janvier 2023.

L’analyse des essais a démontré que ce système est efficace sur plusieurs points :

• Le cavalement est réduit à moins d’un mètre sur tout type de navire et dans toutes les conditions possibles, ainsi la tenue à quai des navires est largement renforcée ;

• La procédure « alerte plan d’eau » visant la mise en sécurité rapide des personnels en bord à quai est améliorée ;

• Le danger de rupture d’amarre est considérablement diminué, limitant le risque d’avoir un navire à la dérive. L’exploitation est préservée et le risque de pollution écarté.

Le nouveau système enregistre les informations à distance. Ce qui permet de surveiller, en temps réel, la tension exercée sur la ligne d’amarrage.

Cet outil innovant offre en outre une grande flexibilité puisqu’il peut être positionné à n’importe quel niveau du quai et sur n’importe quel navire ou engin flottant. Il est autonome et ne nécessite aucune énergie pendant son fonctionnement.

HAROPA PORT a su créer les conditions du déploiement du système ShoreTension® grâce au partage d’expérience lors des tests avec la Capitainerie, le Lamanage, le Pilotage, les Armements et les Opérateurs de manutention.

Une première portuaire française

HAROPA PORT est le premier port français à se doter d’un système dynamique de renforcement de l’amarrage, qui est désormais clairement identifié par l’ensemble de la place portuaire grâce aux expérimentations réalisées.

Répondant aux risques impactant la sécurité des navires à quai, cette solution a vocation à être développée largement dans les mois à venir.

Le Lamanage du port du Havre est précurseur en la matière et travaille au développement de cette solution en coopération avec les autres ports français.

Source : HAROPA 05.04.2023. / Mer et Marine 04.04.2023 – Crédit photo : HAROPA PORT

CMA CGM installe à son tour un déflecteur de vent sur un porte-conteneurs

Catégories associées : Maritime

L’an dernier, l’armateur ONE à installé des déflecteurs sur deux de ses grands porte-conteneurs de 2.170 EVP : les One Trust et Tradition.

Le Français CMA CGM vient à son tour d’installer cet équipement sur le CMA CGM Marco Polo, navire de 16.000 EVP.

Selon Alpha liner le déflecteur améliorerait la performance du navire. Pour Mitsui OSK Lines, l’un des actionnaires de One à l’origine du système, il permettrait de réduire jusqu’à 4% la consommation de soute du navire.

À ce jour, ONE et CMA CGM sont les deux seules compagnies à avoir équipé certains de leurs navires de ce système.

Source : Le Marin 15.02.2023.

Séisme en Turquie : Port d’Iskenderun fermé et navires déroutés

Catégories associées : Maritime

À la suite du séisme de magnitude 7,8 survenu en Turquie et en Syrie dans la nuit du 5 au 6 février dernier, La direction générale des affaires maritimes de Turquie a indiqué que des quais s’étaient effondrés dans le port d’Iskenderun, situé à seulement une centaine de kilomètres de l’épicentre du tremblement de terre. Plusieurs zones du complexe portuaire, dont la zone de chargement des conteneurs, ont connu des incendies.

La secousse a été telle que la plupart des infrastructures de logistique et de transport situées autour de l’épicentre ont subi d’importants dommages et le Port d’Iskenderun, deuxième port à conteneurs sur la côte sud-est de la Turquie, a dû suspendre ses opérations sine die. Les services maritimes se sont vus fortement perturbés par la fermeture du port, obligeant les compagnies à dérouter leurs navires, à l’instar de Maersk et Hapag-Lloyd.

« On ignore encore quand le port d’Iskenderun pourra reprendre ses activités et combien de temps prendra l’inspection complète des dégâts » a déclaré Maersk.

L’armateur danois a également annoncé un changement de destination pour toutes les réservations à destination du port ou pour le fret déjà embarqué ainsi que le détournement des conteneurs vers des hubs voisins « dans la limite de la faisabilité opérationnelle » ou la mise en attente « dans des ports de transbordement, notamment à Mersin [en Turquie] et Port Saïd [en Egypte]».

De son côté, Hapag-Lloyd a pris des dispositions similaires en annonçant un déchargement à Mersin.D’après les affaires maritimes turques, les autres ports de la région n’auraient pas subi de dommages.

Sources : Le Marin & JMM 07.02.2023.

Remorquage : rapprochement entre Boluda & MSC

Catégories associées : Maritime

D’après le quotidien italien Corriere della Sera, l’armateur italien MSC à cédé le 12 janvier dernier à Boluda towage, sa filiale historique de remorquage « medtug » pour une valeur d’environ 240 millions d’euros, lui permettant d’entrer au capital de la filiale de remorquage du groupe espagnol.

L’armateur italien avait déjà montré son intérêt dans le remorquage portuaire en octobre dernier lors du rachat de Rimorchiatori Mediterranei.

Selon les détails révélés par le Corriere della Sera, la famille Boluda avait déjà commencé en novembre 2022 par transférer dans la société luxembourgeoise Boluda towage holding la totalité des participations dans ses sociétés de remorquage : Boluda world tug, Tug services Panama, Remolcadores y lanchas, la filiale d’Uruguay, et Remolcadores y Barcazas del Caribe, celle de République dominicaine.

Le rachat du service medtug permet ainsi à MSC de détenir 15,6 % de Boluda towage.

En réunissant les flottes des deux partenaires, l’alliance en constitution entre les familles Aponte et Boluda deviendrait n°1 mondial, avec 600 remorqueurs.

Source : Le Marin 07.02.2023.

ENSM : La 58e Nuit de l’Hydro

Catégories associées : Dynamique Portuaire, Maritime

✨La 58e Nuit de l’Hydro – 25 mars 2023 – Stade Océane Le Havre✨

Bienvenue à bord !

Après un retour des plus remarqués en 2022, la Nuit de l’Hydro revient en 2023 pour célébrer le monde maritime sous le thème de l’élégance et de la fête.

Cette année, la Nuit de l’hydro vous accueille dans un des plus beaux écrins de la ville du Havre : le Stade Océane.

 

Le Gala se déroulera de cette manière :

19h – 20h30 : cocktail officiel (Place Cocktail + Gala)
20h30 : ouverture grand public (Place Gala)
21h – 21h30 : discours et remerciements
21h30 – 22h : traditionnelle chorale de l’Hydro
22h : début des programmations musicales
5h30 : arrêt de la musique, clôture

 

Deux types d’entrées :

  • Entrée Gala au tarif de 27€ comprenant l’entrée à la soirée de gala, une consommation offerte avant 22h, les vestiaires gratuits et des facilités de transport pour vous rendre sur les lieux
  • Entrée Cocktail + Gala au tarif de 45€ comprenant l’entrée au cocktail, un service traiteur et boissons à volonté durant toute la durée de celui-ci, une consommation offerte avant 22h, les vestiaires gratuits et des facilités de transport pour vous rendre sur les lieux

 

Lien billetterie : https://lnkd.in/eaSXaUaN

 

Restez connectés pour plus d’informations à venir :

  • Instagram : @buralduhavre
  • Facebook : Bural Hydro Le Havre
  • Linkedin : Bural Hydro Le Havre
  • Tiktok : @ensm_sup_maritime

 

Dress code, l’organisation se réserve le droit d’entrée, une tenue de soirée est exigée.

Soirée interdite aux mineurs.

Instantanés UMEP

Une synthèse quotidienne des articles parus dans la presse

Cliquez ici

La boite à outils

Retrouvez ici les notes émanant de l'Administration des Douanes aux Opérateurs

Cliquez ici