Connectez-vous

Vous n'êtes pas connecté(e).








» Inscription
» Mot de passe perdu ?

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Frets maritimes: les frets secs tanguent, les pétroliers sombrent

Catégories associées : frets maritimes

Les prix des transports de matières premières sèches ont légèrement baissé la semaine dernière, tandis que les taux des pétroliers ont sérieusement flanché. Lire la suite

Ports du Monde : L’Afrique subsaharienne intégrée dans la mondialisation par ses ports

Catégories associées : Ports du Monde

L’Afrique subsaharienne dispose grâce à ses ports d’une ouverture sur les marchés extérieurs. Lire la suite

Frets Maritimes : les pétroliers ont grimpé en 2018, les frets secs ont hésité

Catégories associées : frets maritimes

Les prix des pétroliers ont grimpé en 2018, profitant d’une demande élevée, tandis que les taux des transporteurs de matières premières sèches n’ont pas connu de tendance nette sur l’année. Lire la suite

Flotte conteneurisée : La capacité maritime mondiale continue d’augmenter

Catégories associées : Maritime

Selon l’analyste Alphaliner, la capacité mondiale conteneurisée a augmenté de 6 % en 2018 soit 22,69 MEVP.

La part de marché détenue par Cosco, grâce à l’absorption de OOCL, s’établit à 2,78 MEVP passant de 11,6 % à 12,4 %. En outre, le carnet de commande de l’armateur chinois compte  16 porte-conteneurs soit 200 000 evp.

De son côté, CMA CGM a commandé 21 porte-conteneurs pour une capacité de 228 500 EVP.

La flotte conteneurisée détenue par MSC s’élève à 3,3 MEVP, un résultat pratiquement stable par rapport à l’année précédente (- 0,1 point). Avec 332 052 EVP en commande, soit 10,1 % du carnet de commande mondial répartis sur 18 porte-conteneurs, il est numéro un dans ce domaine.

En terme de capacité, la part de marché de Maersk atteint 4,05 MEVP, l’équivalent de 17,9 % de la capacité mondiale. Son carnet de commande, avec 6 navires (73 606 EVP), est le moins fourni du quator de tête (Cosco, Maersk, CMA CGM et MSC).

De son côté, le cabinet néerlandais DYNAMAR publie des résultats complémentaires à fin Novembre 2018  :

Il y aurait 18 800 EVP en attente de livraison entre 2019 et 2020 répartis sur 42 navires et 8 options pour le compte de 9 compagnies. 27 unités ont été confiés au chantiers navals chinois

  • 5 porte-conteneurs, soit l’équivalent de 100 000 EVP, ont rejoint la flotte mondiale ces derniers mois.
  • Le marché des affrètements déclarés des plus de 3 000 EVP a été animé en majorité par CMA CGM et ses 7 unités (42 000 EVP), d’une part, et Maersk (41 700 EVP), d’autre part.
  • Les taux affrètement progressent sur les périodes courtes (au-delà de 12 000 $ par jour). Selon MPC Container Ships, qui se concentre sur les feeders de 1 000 à 3 000 EVP, les taux d’affrètement à temps pour les locations de 6 à 12 mois, ont augmenté d’environ 30 % par rapport à l’année dernière. En cause : une forte demande et une pénurie en petits tonnages.
  • A fin Septembre 2018, le trafic conteneurisé mondial atteignait 125,2 MEVP. Selon Container Trade Statistics (CTS). Il serait en hausse de 4 % depuis le début de l’année .
  • Selon Vessel Values, le nombre de navires attendus en 2018 s’élève à 1966.

Source : Etat des lieux en Novembre 2018, Dynamar

Source : A.D. , La « News » du Journal de la Marine Marchande – N°5091 – 4, Novembre 2018

Frets maritimes : Les pétroliers carburent, les frets secs reculent

Catégories associées : frets maritimes

Les prix des transports de pétrole brut ont grimpé la semaine dernière tandis que les taux des transports de matières premières sèches ont baissé.

Baltic Dry Index (BDI) : l’indice terminait en baisse de 122 points vendredi 21 Décembre par rapport au vendredi 14 Décembre.

Baltic Capesize Index 2014 (BCI 2014) : l’indice chutait, la semaine dernière, de 470 points.

Le Baltic Panamax Index (BPI) : l’indice finissait la semaine en légère baisse perdant 41 points par rapport à la semaine précédente.

Produits pétroliers

Baltic Clean Tanker Index (BCTI ) : l’indice a terminé à la semaine en recul de 86 points.

Baltic Dirty Tanker Index (BDTI) : Après avoir grimpé à son plus haut niveau en cinq ans mercredi 19 Décembre (1.266 points) l’indice a fini vendredi à 1.256 points, gagnant ainsi 33 points par rapport au vendredi précédent.

La perspective d’une abondance de brut dans les prochains mois, qui pèse sur les cours du pétrole, profite en revanche aux prix de leurs transporteurs.

Pour les analystes du courtier BTIG, l’abondance de l’offre pourrait en effet pousser l’industrie pétrolière à stocker sa production sur ses navires ce qui rendrait le nombre de tankers disponibles pour le transport moins important.

“Nous ne sommes pas encore au point où le stockage flottant est économiquement rentable”, ont-ils cependant précisé.

Source : Zone Bourse – 24.12.2018

Vigilance Grandes Marées : Appel à la prudence

Catégories associées : Maritime

Communiqué de Presse du 21 déc. 2018, www.premar-manche.gouv.fr
Du samedi 22 décembre au jeudi 27 décembre 2018, de forts coefficients de marée sont attendus sur le littoral avec des coeffcients pouvant aller jusqu’à 100 pour le lundi 24.

Ces forts coefficients de marée vont attirer des nombreuses personnes sur le littoral de la façade maritime de la Manche et de la mer du Nord. C’est pourquoi, le préfet maritime appelle à la plus grande prudencetous les usagers de la mer, et en particulier ceux qui pratiqueront la pêche à pied ou qui se promèneront sur le littoral soumis à la marée. Quelques minutes peuvent parfois suffire pour être isolé par la marée montante.

Les grandes marées ont pour conséquence d’augmenter le marnage (différence entre la hauteur de la pleine mer et celle de la basse mer) avec un brassage d’eau de mer plus important; elles rendent donc les courants marins plus forts et la mer plus dangereuse.

Il est donc fortement recommandé:

  • de consulter avant toute sortie en mer ou sur le littoral la météo, les coefficients et horaires de marée, et si nécessaire de se faire expliquer ce que cela implique concrètement;
  • de ne pas sortir seul et d’informer ses proches de ses intentions au préalable (lieu, heure de départ et si possible de retour);
  • de disposer d’un moyen de communication pour alerter les secours (téléphone portable  – n°196 -chargé au préalable ou VHF)
  • de rester à proximité d’un point de repli et de conserver un point de repère visuel sur le littoral (en montant, la marée peut modifier considérablement la percpetion de l’environnement).

Costa signe une concession jusqu’en 2044, avec le port de Savone

Catégories associées : Croisière

Costa et le Port de Savone ont signé une extension de la convention d’exploitation du terminal croisière, portant ainsi jusqu’en 2044.

Costa, dont Savone est le principal port d’embarquement, a déjà investi 20 millions d’€ dans le terminal croisières dans la construction d’une double gare maritime.

Le port attend désormais l’arrivée du Costa Smeralda, premier d’une nouvelle génération de paquebots pouvant accueillir 6 554 passagers et 1 646 membres d’équipages. Il sera inauguré le 3 Novembre 2019 à Savone où il escalera chaque semaine jusqu’au printemps 2021. Il sera équipé d’un moteur à propulsion au GNL et s’approvisionnera en GNL à Barcelone, où Carnival a conclu un accord avec Shell. Mais avant l’arrivée de ce paquebot, des investissements devront avoir lieu. Le port et la compagnie financeront des travaux de dragage et d’approfondissement du chenal d’accès et de la souille du quai où le navire amarrera. Le coût de l’opération est estimé à 19 millions d’€. 4,5 millions d’€ seront investis afin de mieux gérer les flux de passagers, par un réaménagement du terminal principal et l’ajout de deux nouvelles passerelles.

Rappelons que Costa génère 150 escales annuelles et 800 000 passagers chaque année à Savone.

Source : Vincent Groizeleau – Mer et Marine – 17.12.2018

Photo : www.costacroisieres.fr

Frets maritimes: les frets secs et les pétroliers progressent

Catégories associées : frets maritimes

Les prix des transports de matières premières sèches et les taux des pétroliers ont grimpé la semaine dernière. Lire la suite

Frets maritimes : les pétroliers et les frets secs grimpent

Catégories associées : frets maritimes

Les prix des transports de matières premières sèches comme ceux des pétroliers ont grimpé la semaine dernière avec une demande robuste. Lire la suite

Frets Maritimes : les frets secs et les pétroliers en Hausse

Catégories associées : frets maritimes

Les prix des transports de matières premières sèches ont grimpé la semaine dernière, tout comme ceux des pétroliers, même si les analystes préviennent d’un possible impact négatif des tensions commerciales internationales.
Lire la suite

Instantanés UMEP

Une synthèse quotidienne des articles parus dans la presse

Cliquez ici

La boite à outils

Retrouvez ici les notes émanant de l'Administration des Douanes aux Opérateurs

Cliquez ici