Connectez-vous

Vous n'êtes pas connecté(e).








» Inscription
» Mot de passe perdu ?

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Le GIE FRANCE PCS lance ses travaux et offre des solutions concrètes à l’Administration Française pour booster la compétitivité logistique nationale

Catégories associées : Innovation, Logistique, Non classé

Lancé en fin d’année dernière, dans la droite lignée des recommandations du rapport Hémar-Daher, France PCS poursuit sa mission au service de la compétitivité logistique française en rappelant notamment l’avance considérable du pays en matière de digitalisation de la supply chain et en travaillant avec les services de l’Etat pour poser les bases de la nouvelle plateforme numérique du commerce extérieur français.

La performance de la logistique d’un pays repose entre autres, sur la capacité des nombreux acteurs de la supply chain à connaitre et anticiper la position et le statut de sa marchandise dans la chaine et à échanger de l’information de manière fiable, sécurisée et instantanée.

Rappel : La France est championne des solutions digitales portuaires & logistiques

Les PCS Made in France (AP+, Ci5 et S)ONE), déployés depuis plus de 35 ans par les membres de France PCS, dans les principaux ports français, ont été créés pour répondre aux besoins de fluidité, de sécurité et de traçabilité de la marchandise pour les professionnels privés et les administrations publiques : Douane, autorités
portuaires, services vétérinaires et phytosanitaires.

Aussi, les acteurs logistiques français bénéficient des systèmes les plus avancés au monde tant en termes technologiques que fonctionnels. Ces systèmes sont adaptés aussi bien pour les ports ayant des trafics importants que pour les ports de plus petite taille quel que soit le type de trafic : conteneurisé, conventionnel, vrac ou ro ro. Ceux-ci sont pleinement intégrés dans la stratégie nationale portuaire et améliorent la compétitivité de tous les acteurs de la chaîne en garantissant :

  • L’accélération du passage de la marchandise grâce à l’automatisation des procédures et à l’élimination de processus
    inefficaces ;
  • La sécurisation de la chaîne logistique en fournissant des informations fiables en temps réel ;
  • L’augmentation de la productivité par la réduction des coûts d’exploitation (gestion documentaire, accès à l’information, déplacements…) ;
  • La simplification et l’optimisation des processus pour une meilleure fluidité des échanges d’information et des mouvements de marchandises ;
  • L’élargissement de la traçabilité de la marchandise et l’anticipation des formalités de dédouanement, permettant des gains au niveau des franchises de stationnement à l’import p. ex. ;
  • La sécurisation des recettes de l’Etat grâce à la transparence et l’interopérabilité avec les systèmes des douanes françaises ;
  • Le Pilotage de l’information pour mesurer la qualité de service globale des ports et des chaines logistiques avec la mise en oeuvre de Key Performance Indicators (KPI) et le recueil des informations transmises aux autorités portuaires à des fins statistiques pour le commerce extérieur de la France ;
  • L’amélioration de l’indicateur « Doing Business » français au sein du Logistics Performance Index (LPI) de la Banque Mondiale.

Pour Dominique LEBRETON, Délégué Général de France PCS, « La France a de formidables atouts à faire valoir dans le cadre de la digitalisation des processus logistico-portuaires. Son expertise digitale devrait être reconnue comme moteur de l’attractivité des ports grâce à un engagement collégial des acteurs publics et privés de la logistique. France PCS souhaite mettre ses savoir-faire au service des administrations françaises. Nos équipes ont déjà engagé des actions pour la standardisation des flux de données, la cartographie de la cybersécurité du commerce extérieur français ou la mise à disposition d’un guide EDI France. Elles sont porteuses de nombreux projets faciles et rapides à mettre en œuvre pour booster la compétitivité du pavillon France.»

Des propositions concrètes en faveur de la compétitivité portuaire française pour accompagner la transition digitale de l’Etat

Les PCS apportent des moyens digitaux de qualité dans les ports, néanmoins les services à rendre au commerce extérieur sont encore nombreux et les membres des administrations peuvent d’ores et déjà bénéficier des solutions existantes sans multiplier les projets et les plateformes numériques.

France PCS travaille donc actuellement avec les services de l’Etat sur la co-construction d’une plateforme digitale du Commerce Extérieur. Cette plateforme aura une mission universelle et devra être ouverte au plus grand nombre (PME et Start-ups) pour connecter et faire émerger des services innovants à valeur ajoutée pour l’écosystème logistique français avec comme premiers jalons applicables dès aujourd’hui :

  • Un tracing marchandise mutualisé sur l’ensemble des ports français basé sur le guide EDI élaboré par France PCS et fourni aux services de l’Etat ;
  • La création du Security Operations Center (SOC) logistique national pour renforcer la cybersécurité du commerce extérieur français ;
  • Le renforcement les liens étroits avec les SI régaliens, et notamment douaniers, grâce aux travaux sur la standardisation des messages à l’échelle nationale effectués par France PCS ;
  • La capitalisation sur les KPIs développés depuis plus de 10 ans pour créer l’Observatoire National de la performance Portuaire et mesurer efficacement les effets de la politique portuaire ;
  • Le déploiement du Guichet Unique Maritime (Règlement EU 2019/1239) en s’appuyant sur les outils et les savoir-faire français disponibles et faire du pays le site pilote européen de ce règlement ;
  • La mise en place, d’un point de contrôle unique aux frontières pour optimiser les contrôles phytosanitaires et vétérinaires, à l’échelle du pays, en collaboration avec les Douanes, la DGAL et la DGCCRF, comme recommandé dans le rapport Hémar-Daher.

Si l’Etat en confirme sa volonté, la France pourrait rapidement rattraper son retard, regagner des places dans les classements internationaux, être en ligne avec le nouveau Code des Douanes de l’UE à l’horizon 2022 et atteindre des performances logistiques à la hauteur de ses ambitions tout en étant reconnue comme précurseur des technologies de l’information au service de la compétitivité logistique.

Source : Communiqué de Presse PCF – SOGET 16.03.2021

 

Sogestran enrichit son offre métier avec la maintenance ferroviaire

Catégories associées : Logistique

Fin Janvier, le Groupe Sogestran a acquis Freeman Industrie, entreprise basée à Béziers spécialisée dans la maintenance ferroviaire. Grâce à cette acquisition, le groupe havrais, qui comprend notamment Sogestran Industry mutualisant lui-même Tank Solutions Normandie (TSN), PMS Citernes et Care, enrichit son offre métier avec une nouvelle implantation géographique et un nouveau savoir-faire.

François HAAS, Président des filiales TSN, Care et PMS, explique que l’entreprise est en capacité de réparer les emballages de ses clients Chimistes ou Industriels, souvent des conteneurs EVP. La réparation et le levage des wagons et wagons-citernes, nombreux sur la zone havraise, pourront désormais être proposés.

Avant la création d’ateliers au Havre, des équipes mobiles seront formées auprès de Freeman Industrie et pourront se rendre chez les clients. Un nouveau service dans une zone où il n’y a pas encore de véritable réparation ferroviaire, souligne-t-il.

Une extension du site TSN de Sandouville est à l’étude, qui possède déjà une station de traitement des eaux. En effet, TSN assure depuis 1985 le lavage intérieur des camions (terminal roulier de Sandouville) et des conteneurs-citernes (terminal conteneur de Gonfreville l’Orcher), ainsi que le réchauffement des conteneurs avant livraison.

PMS Citernes, créée en 2000, est en charge du contrôle règlementaire et des opérations de maintenance des conteneurs citernes lavés par TNS, qu’il s’agisse de réparations ou de modifications. Une surface de stockage de 50 000 m² est proposée, soit l’équivalent de 1 800 EVP.

Ludovic LEMAGUEROU, Directeur métier industriel du groupe Sogestran, explique que tous les services sont regroupés au même endroit. Cela permet d’opérer « tous les services liés aux conteneurs-citernes en One Stop Shop (guichet unique)».
L’opérateur n’a qu’un interlocuteur. La logistique est ainsi facilitée, « limitant le coût de repositionnement du matériel et le temps d’immobilisation », précise-t-il.

Care est la filiale logistique pour le stockage des marchandises dangereuses, qu’elles soient conditionnées en bidons sur palettes, fûts, conteneurs dry ou citernes pleines. La superficie de 10 000 m² propose un parc de stockage de 800 EVP, répartis en travées distinctes pour respecter la séparation selon les classes de dangereux.

Des travaux ont été entrepris qui porteront la capacité totale à 12 000 m² d’ici fin 2021, représentant un investissement de 4,5 M€. Rappelons que Care est un site classé Seveso seuil haut et le premier centre portuaire de stockage et de distribution de produits chimiques dangereux de France.

Source : Paris Normandie 16.02.2021

Logistique : Franck RIESTER a rencontré les acteurs économiques Havrais

Catégories associées : Logistique

Franck RIESTER, Ministre délégué au Commerce Extérieur et à l’Attractivité, était en visite au Havre le 8 Janvier dernier. L’occasion de mesurer le potentiel logistique, fluvial et ferroviaire de la zone portuaire du Port du HAVRE.

Ainsi, ce déplacement a permis d’aller à la rencontre des responsables d’entreprises exportant depuis le port normand, au cours d’une séance de travail à la Mairie du HAVRE, où le Ministre a été accueilli par Edouard PHILIPPE. Il a par ailleurs visité le chantier de la future plateforme Hav Log implantée au PLPN 3, d’une surface totale de 92 000 m², qu’il a qualifié «d’outil exceptionnel». La livraison devrait intervenir d’ici quelques semaines et la prospection auprès d’acteurs du commerce international, particulièrement asiatiques.

Certes, le Ministre n’a pu occulté les chiffres de la balance commerciale des biens qui montrent un déficit de l’ordre de 80 Md€, contre 58 Md€ en 2019. Crises sanitaire et économique liées à la Covid-19 obligent. Cependant, la situation tent à s’améliorer, citant le recul de 3,6 Md€ en Novembre 2020, contre 7,7 Md€ annoncés par les Douanes en Août 2020.

A noter : l’Etat, dans son Plan de Relance, consacre 247 M€ au volet export. Il s’agit d’accompagner les entreprises lors de la prospection. Cette phase peut ainsi être financée à hauteur de 50 % et jusqu’à 80 % par les Régions, grâce au chèque Relance Export. Le chèque Volontariat International en Entreprise permettra une aide de 5 000 € par entreprise.

«Nous nous appuyons sur les synergies suscitées par la Team France Export créée en 2018 à l’initiative du Premier Ministre Edouard PHILIPPE. Nous voulons inciter les entreprises à aller vers l’international», a déclaré le Ministre.

Hav Log est un précieux atout pour le Port du HAVRE. En effet, la plateforme est implantée tout près du terminal multimodal, desservie par 138 portes à quai et sa capacité de stockage est de 100 000 palettes. «Un outil considérable pour attirer des investisseurs, ici au Havre, et offrir un outil exceptionnel pour le commerce extérieur, donc à l’export», conclut-il. Celle qui sera la plus grande plateforme logistique de France disposera de cellules à la location. Les entreprises locatrices de ces cellules pourront accueillir entre 200 et 400 emplois.

Baptiste MAURAND, Directeur Général d’HAROPA Port du HAVRE, a renforcé les propos du Ministre. «Le Havre, c’est 52 % d’export contre 48 % d’import en conteneurs», a-t-il ajouté. 

Les représentants d’entreprises normandes, à savoir Nutriset, Chevron, Sanfo et Saverglass, ont fait part de leur expérience en qualité d’utilisateurs du Port du HAVRE à l’export. Enfin, des responsables de Polytechs, Solcera, Amethyste, Alphatex et Soget étaient également présents à l’occasion de cette visite ministérielle.

Sources : Normandinamik 08.01.2021 – Paris Normandie 09.01.2021

Logistique : SEAFRIGO, spécialiste de la logistique alimentaire internationale, consolide sa présence au Havre

Catégories associées : Logistique

Le groupe Seafrigo, acteur majeur de la logistique alimentaire sous température dirigée, renforce sa présence sur la zone portuaire havraise avec la création d’un pôle situé sur le Parc Logistique Seafrigo (PLS).

Ce pôle logistique situé près du Pont Rouge sera constitué de deux entrepôts dont la construction a démarré en Septembre dernier. Chaque entrepôt, destiné au stockage de produits secs, s’étendra sur une superficie de 30 000 m². Ces 60 000 m2 de « dry », dont la mise en service est prévue en octobre 2021, s’ajouteront aux 16 000 m² de bâtiments dédiés aux flux frais et surgelés déjà existants (voir plan page suivante).

Le Port du Havre se félicite d’accompagner la reconversion de cette friche au profit d’un projet porteur d’activités industrielles, logistiques et maritimes génératrices de valeurs.

« Je salue ce grand projet d’extension qui devient réalité. Et je me réjouis, aux côtés d’AGRE, d’accompagner SEAFRIGO – partenaire historique du port – dans son développement au coeur du territoire havrais. Le dynamisme de ces entreprises, par cette décision d’implantation, témoigne de la confiance en notre port et de l’attractivité de l’axe Seine», confie Baptiste MAURAND, Directeur Général HAROPA – Port du Havre.

« Le Havre, qui bénéficie d’une situation géographique stratégique pour l’export alimentaire et l’entreposage, dispose aujourd’hui de terminaux maritimes parmi les plus importants d’Europe. Situé au coeur des infrastructures portuaires, le Parc Logistique Seafrigo offre un accès rapide à Rungis. Nos partenariats privilégiés avec de grandes compagnies maritimes nous permettent également les expéditions vers toutes les destinations au départ et à l’arrivée du Havre »,
explique Eric BARBÉ, Président Directeur Général du groupe Seafrigo.

« Déjà investisseur au Havre au travers d’un projet logistique XXL de 92 000 m² dont la livraison est prévue en 2e trimestre 2021, AG Real Estate est propriétaire
du bâtiment construit pour Seafrigo.

Avec cet investissement supplémentaire sur le Port du Havre, nous confirmons notre intérêt pour accompagner les acteurs de la logistique dans des opérations
dites clés en main», précise Thibault DELAMAIN, Directeur Général d’AG Real Estate France.

Source : Communiqué de Presse HAROPA Seafrigo AG Real Estate France 03.12.2020

Logistique : vaccin contre la Covid-19, le nouveau défi pour les acteurs du froid

Catégories associées : Logistique

Après l’annonce de vaccins contre la Covid-19 par des laboratoires mondiaux, les acteurs de la logistique se préparent à relever un véritable défi que constitue ces transports à très basse température.

En effet, si les opérations de stockage, de transport et de distribution sous température dirigée des vaccins sont déjà connues de la filière, les températures annoncées pour conserver le vaccin sont « un véritable défi ». Pfizer parle de – 80 °C et Moderna – 20 °C.

Pour Gérald CAVALIER, Président de Cemafroid, ces températures peuvent s’expliquer entre autres par le fait que les laboratoires n’ont pas pu mener d’études de stabilité de température, ces vaccins appelant des délais très courts de mise sur le marché.

Jean-Eudes TESSON, Président de la Chaîne Logistique du Froid, explique que la France dispose de l’une des meilleures chaînes du froid au monde. Elle est dotée de 150 000 engins de transport sous température dirigée, soit 1 camion frigorique pour 450 habitants.

Selon lui, la chaîne de transport classique pour les vaccins, entre + 2°C et + 8°C, est largement maîtrisée. Pour les températures inférieures à -20 °C, c’est moins courant. En-dessous de – 70°C, c’est confidentiel et pour des volumes très limités. Il précise par ailleurs que la campagne de vaccination à grande échelle à de telles températures complique les opérations. Il ajoute qu’il n’existe pas de capacités de stockage et de transport en dessous de – 80 °C mais que des solutions spécifiques existent, à l’image « des groupes frigorifiques à très basse température, des groupes cryogéniques de transport sous azote ou de la glace carbonique ». Pour relever ce défi, les professionnels ont besoin au plus vite d’informations portant sur les températures, la durée de stockage pour chaque vaccin ou encore le cadre juridique à mettre en place.

Source : L’Antenne 30.11.2020

Maritime / Manutention : TOWT parie sur le voilier-cargo

Catégories associées : Manutention, Maritime

La société bretonne TOWT (Transoceanic Wind Transport), société dirigée par Guillaume LE GRAND, a fait de sa spécialité le transport de marchandise à la voile.

Désormais basée au Havre depuis Octobre dernier, cette société créée en 2011 transporte sur de vieux gréements du café, du cacao, du rhum du vin ou de l’huile d’olive depuis l’Europe jusqu’en Amérique ou en Afrique. Une dizaine de voyages transatlantiques ont déjà été effectué, ce qui a permis de transporter un millier de tonnes de marchandises.

Guillaume LE GRAND vise des produits à forte valeur ajoutée, comme les champagnes, cognacs, sucre ou maroquinerie et bois nobles. « La voile présente le meilleur rendement si l’on veut décarboner le transport maritime », déclare-t-il. De plus, il explique que les contrats sont conclus sur une longue durée, 10 ans environ, qu’ils sont exonérés de la taxe pétrole, d’où de substantielles économies qui permettent « de lisser les prix sur le long terme en arrivant à quelques centimes par kilo ». Enfin chaque produit ainsi transporté bénéficie du label Anemos, le label du transport maritime décarboné à la voile.

Les voiliers sont amarrés Quai du Cameroun, l’un des quais historiques de la Porte Océane. La manutention est assurée par les dockers, permettant la transmission d’un savoir-faire ancien.

Le prochain projet de Guillaume LE GRAND est la construction de son premier voilier-cargo. Il choisira prochainement le chantier naval qui le construira. La première escale est prévue pour l’été 2022.

Source : Tendance Ouest 12.11.2020

Manutention : Hutchinson Ports Holding rachète APM Terminals Rotterdam

Catégories associées : Manutention

Hutchinson Ports Holding, présent à ROTTERDAM au travers d’ECT (Europe Container Terminal) qui dispose de terminaux sur la Maasvlakte 2, a été autorisé par l’Autorité de la concurrence néerlandaise (ACM) à racheter APM Terminals Rotterdam.

Ce rachat concerne les installations situées à côté d’ECT Delta. La filiale du groupe Maersk conserve des opérations sur Maasvlakte 2.

Toutefois, l’ACM a étudié les nouvelles conditions de concurrence dans le port qui ne seraient pas modifiées.

« Avec trois opérateurs de terminaux à conteneurs dans le port, la concurrence sera suffisante », a indiqué son porte-parole Martijn SNOEP.

Ainsi les parts de marché d’ECT vont légèrement progresser, évaluées à 60 %.

Toutefois, l’ACM estime que le choix des armements reste ouvert. En effet, malgré le rôle des terminaux à conteneurs de ROTTERDAM dans la desserte du pays, de la Belgique, de l’Allemagne et de la France, d’autres ports et d’autres opérateurs de terminaux s’offrent au choix des armements.

Cet accord voit le jour après six mois de discussion. Les salariés avaient observé des mouvements sociaux du 14 au 21 Septembre 2020 afin d’obtenir des garanties sur les conditions de reprise par Hutchinson Ports, suspendant l’activité d’APMT Rotterdam. En effet, plusieurs dizaines d’emplois devaient être supprimés. APMT a indiqué que des postes seront créés sur son terminal.

Source : Ports et Corridors 20.10.2020 

 

Partenariat de compétences au Havre : l’ISEL et SOGET signent un protocole de collaboration pour la formation en logistique

Catégories associées : Logistique

Le Havre, 13 octobre 2020 – L’école d’ingénieurs en logistique ISEL et SOGET, le leader français des plateformes portuaires collaboratives PCS (1), formalisent leurs engagements dans un protocole de collaboration inédit pour créer de nouvelles richesses académiques et professionnelles.

Les deux partenaires havrais collaborent déjà régulièrement dans le cadre de projets communs de R&D pour la facilitation du commerce international et le développement d’une chaine logistique digitale intelligente et cybersécurisée (2).

Ce dialogue ininterrompu depuis une dizaine d’années, a révélé une vision stratégique commune pour la fonction logistique ainsi qu’une volonté d’accompagner les jeunes talents vers un haut niveau professionnel, les rendant à même de produire des réponses agiles pour accompagner les transformations sociétales, économiques et technologiques à venir. Le protocole de collaboration signé mardi après-midi en présence de Jean-Baptiste GASTINNE, Vice-président de la Région Normandie en charge des Transports, et parrain de l’évènement, est une première nationale entre une école d’ingénieurs et une entreprise. 

Cette collaboration dépasse un unique programme d’alternance, puisque le protocole de collaboration signé par les deux entités détaille les engagements de chacun autour du label « ISEL école référencée », c’est-à-dire la mise à disposition d’une organisation ambitieuse combinant les ressources pédagogiques de l’ISEL et les offres professionnelles de SOGET, une concertation étroite pour formuler des projets industriels et logistiques ou faire évoluer le cycle d’études d’ingénieur, etc .. L’ambition est bien de créer un incubateur unique de compétences métier en prise directe avec le terrain.

« Grâce à l’espace projets et recherche présent sur le campus, les étudiants développent déjà leurs compétences basées sur la méthodologie et la pratique de terrain. Avec ce dispositif, nous avançons encore pour développer la professionnalisation des étudiants par le biais des transferts de compétences et la reconnaissance de la pratique. Certains projets tutorés participeront à l’évaluation finale pour leur diplôme d’ingénieur, explique Thierry DERREY, le Directeur de l’ISEL.

Pour Julien PREVEL, Directeur des Ressources Humaines SOGET : « Ce partenariat s’intègre pleinement dans la politique RH de SOGET. C’est d’abord le mariage entre l’Ingénierie Logicielle et l’Ingénierie Logistique. Qui de mieux qu’un.e ingénieur.e en logistique formé.e à l’ISEL pour analyser les besoins des clients de SOGET, les modéliser et les traduire en spécifications logicielles ? C’est dans ce contexte que nous avons intégré deux étudiants de l’ISEL en contrat d’apprentissage pour une durée de deux ans. Il s’agit également de préparer l’avenir et de prévenir le phénomène de « métiers sous tension » auxquels nous sommes d’ores et déjà confrontés. La formation de nos futurs analystes métiers ou chefs
de projets demeure un enjeu RH majeur pour notre entreprise. Nous avons donc saisi l’opportunité du plan de relance de l’apprentissage pour accueillir ces deux étudiants, et même élargir le dispositif à d’autres filières universitaires, pour atteindre un total de 8 contrats d’apprentissage depuis la rentrée 2020 ! SOGET, en tant qu’entreprise, a une vraie responsabilité sociétale. Nous souhaitons aussi d’encourager l’emploi des jeunes qui subissent aussi les effets dévastateurs de la crise sanitaire. »

Hervé CORNÈDE Président du Directoire SOGET témoigne : « Avec cette collaboration renforcée nous produisons de l’intelligence collective sur le territoire normand pour favoriser l’émergence d’initiatives et des réponses innovantes aux problématiques actuelles et futures des entreprises des secteurs de l’industrie, de la grande distribution et des services logistiques. »

(1) PCS Port Community System : plateforme digitale sécurisée qui connecte tous les acteurs de la chaine logistique et (aéro)portuaire.

(2) Le 10 mars 2020, l’ISEL et SOGET ont lancé le 1er Test lab IoT –avec le réseau LORA : voir le communiqué de presse

Source : Communiqué de Presse ISEL/SOGET 15.10.2020

Manutention : accord de rapprochement entre Cargotec et Konecranes

Catégories associées : Manutention

Un accord de rapprochement entre les finlandais Konecranes, spécialisé dans l’ingénierie, et Cargotec, fabricant d’engins de manutention, a été signé le 1er Octobre dernier. Ce projet, qui consiste en une fusion par absorption statutaire à 50/50, donnera naissance en 2022 à une entreprise dont les ventes annuelles d’équipements de manutention et de levage, notamment maritimes et portuaires, s’élèveraient à 7 Md€.

Ces équipements sont des ponts roulants, grues de quai, portiques conteneurs, chariots cavaliers, gerbeurs et équipements pour les conteneurs.

L’entreprise ainsi créée, qui compterait 29 400 personnes présentes dans plus de 50 pays, pourrait s’affirmer sur les marchés maritimes, portuaires, industriels et routiers. Elle vise des bénéfices d’exploitation supérieurs à 10 % et un taux d’endettement inférieur à 50 %, grâce à 100 M€ d’économies d’échelle par an qui seront réalisées dans les trois ans après la fusion.

Christophe VITZTHUM, Président de Konecranes, qui présidera le futur ensemble en attendant la nomination d’un Directeur Général, a indiqué qu’il s’agit « d’un moment crucial pour l’industrie finlandaise et l’ensemble du secteur de la manutention.

Les ressources R&D combinées accélèreront l’innovation dans l’automatisation, la robotique, l’électrification et la numérisation. Mika VEHVILAINEN, PDG de Cargotec, affirme que « grâce à ses réseaux de services mondiaux et à ses technologies, il pourra offrir une valeur client supérieure ».

A l’annonce de cet accord, les actions en bourse des deux partenaires ont bondi. Rappelons que Konecranes est également implanté en France, son siège étant situé près d’Orléans, des bureaux dans une douzaine de villes dont Le Havre.

Source : JMM – 02.10.2020

Trois groupes européens dans le top 5 des Logisticiens mondiaux

Catégories associées : Logistique

Armstrong & Associates publie chaque année le Top 50 mondial des logisticiens tierce partie en fonction du chiffre d’affaires réalisé l’année précédente.

Dans le classement paru le 3 Août 2020, démontre l’importance des prestataires européens sur le marché de la commission de transport international air-mer. DHL Supply Chain & Global Forwarding se hisse en première position, avec un revenu de 27,3 Md$ pour 2019. Kuehne+Nagel occupe la seconde position, avec un chiffre d’affaires de 25,9 Md$ et Nippon Express se classe 3ème, avec un chiffre d’affaires de 19,3 Md$, suivi de très près par DB Schenker.

Figurent également au classement CH Robinson, DSV, XPO Logistics, Sinotrans, UPS Supply Chain Solutions et JB Hunt.

Ceva Logistics, premier groupe français, occupe le 13ème rang, avec un chiffre d’affaires de 7,1 Md$. La 16ème position est occupée par Geodis, à 6,8 Md$. Gefco, détenu à 75 % par les chemins de fer russes RZD, se classe 19ème, avec 5,4 Md$, et Bolloré Logistics 21ème, à 5,2 Md$. CAT occupe la 44ème place, à 1,9 Md$ et ID Logistics la 47ème position, avec un chiffre d’affaires de 1,7 Md$.

Armstrong & Associates a également publié le classement mondial des commissionnaires de transport air-mer, selon le même critère, le chiffre d’affaires réalisé en 2019. DHL et Kuehne+Nagel dominent le classement, suivi de DB Schenker, DSV et Sinotrans. Les français Bolloré Logistics et Geodis occupent respectivement la 11ème et 12ème place du classement. 

Concernant le nombre d’EVP traités en 2019, Kuehne+Nagel a traité 4,9 MEVP, Sinotrans 3,8 MEVP et DHL 3,2 MEVP. 

Encore, pour la commission de transport aérien, DHL a transporté 2 Mt, Kuehne+Nagel 1,6 Mt et DB Schenker 1,2 Mt. Ils occupent les trois premières places du classement.

Enfin le cabinet Armstrong & Associates évalue, selon les chiffres de 2018, le poids économique du marché mondial de la logistique contractuelle et des transports de marchandises. Le marché est ainsi évalué à 9 044 Md$, ce qui représente 10,7 % du PIB mondial. L’externalisation représente 932 Md$, soit 10,3 %.

Source : L’Antenne – 11.08.2020

Le GIE FRANCE PCS lance ses travaux et offre des solutions concrètes à l’Administration Française pour booster la compétitivité logistique nationale

Catégories associées : Innovation, Logistique, Non classé

Lancé en fin d’année dernière, dans la droite lignée des recommandations du rapport Hémar-Daher, France PCS poursuit sa mission au service de la compétitivité logistique française en rappelant notamment l’avance considérable du pays en matière de digitalisation de la supply chain et […]

Lire la suite

 

Sogestran enrichit son offre métier avec la maintenance ferroviaire

Catégories associées : Logistique

Fin Janvier, le Groupe Sogestran a acquis Freeman Industrie, entreprise basée à Béziers spécialisée dans la maintenance ferroviaire. Grâce à cette acquisition, le groupe havrais, qui comprend notamment Sogestran Industry mutualisant lui-même Tank Solutions Normandie (TSN), PMS Citernes et Care, enrichit son […]

Lire la suite

 

Logistique : Franck RIESTER a rencontré les acteurs économiques Havrais

Catégories associées : Logistique

Franck RIESTER, Ministre délégué au Commerce Extérieur et à l’Attractivité, était en visite au Havre le 8 Janvier dernier. L’occasion de mesurer le potentiel logistique, fluvial et ferroviaire de la zone portuaire du Port du HAVRE. Ainsi, ce déplacement a permis d’aller […]

Lire la suite

 

Logistique : SEAFRIGO, spécialiste de la logistique alimentaire internationale, consolide sa présence au Havre

Catégories associées : Logistique

Le groupe Seafrigo, acteur majeur de la logistique alimentaire sous température dirigée, renforce sa présence sur la zone portuaire havraise avec la création d’un pôle situé sur le Parc Logistique Seafrigo (PLS). Ce pôle logistique situé près du Pont Rouge sera […]

Lire la suite

 

Logistique : vaccin contre la Covid-19, le nouveau défi pour les acteurs du froid

Catégories associées : Logistique

Après l’annonce de vaccins contre la Covid-19 par des laboratoires mondiaux, les acteurs de la logistique se préparent à relever un véritable défi que constitue ces transports à très basse température. En effet, si les opérations de stockage, de transport et de […]

Lire la suite

 

Partenariat de compétences au Havre : l’ISEL et SOGET signent un protocole de collaboration pour la formation en logistique

Catégories associées : Logistique

Le Havre, 13 octobre 2020 – L’école d’ingénieurs en logistique ISEL et SOGET, le leader français des plateformes portuaires collaboratives PCS (1), formalisent leurs engagements dans un protocole de collaboration inédit pour créer de nouvelles richesses académiques et professionnelles. Les deux partenaires […]

Lire la suite

 

Trois groupes européens dans le top 5 des Logisticiens mondiaux

Catégories associées : Logistique

Armstrong & Associates publie chaque année le Top 50 mondial des logisticiens tierce partie en fonction du chiffre d’affaires réalisé l’année précédente. Dans le classement paru le 3 Août 2020, démontre l’importance des prestataires européens sur le marché de la commission de […]

Lire la suite

 

Logistique : construction d’une plateforme de 92.000 m2 au PLPN3

Catégories associées : Logistique

L’investisseur AG Real Estate et le promoteur constructeur PRD, spécialisé dans l’immobilier logistique et industriel, vont lancer les travaux d’une plateforme logistique de 92 000 m² sur la zone portuaire du Havre. Ce sera la plus grande construite sur le port du Havre […]

Lire la suite

 

Logistique : PROLOGIS projette de développer 125 000 m2 d’entrepôts sur le Parc logistique du Pont de Normandie 3 (PLPN3)

Catégories associées : Logistique

Situé sur les communes de Sandouville et de Saint Vigor d’Ymonville, à l’est du terminal multimodal, le Parc logistique du Pont de Normandie 3 (PLPN3) franchit une étape déterminante : le professionnel de l’immobilier logistique PROLOGIS s’apprête à y déployer […]

Lire la suite

 

Logistique : L’IA, une révolution au sein des entreprises

Catégories associées : Logistique

L’intelligence artificielle (IA, ou AI en anglais pour Artificial Intelligence), s’infiltre dans nombre d’étapes de la supply chain, permettant aux machines d’imiter une forme d’intelligence réelle.  

Lire la suite

 

France logistique 2025 :

Catégories associées : Logistique

Le Conseil d’orientation et de suivi a été installé le 21 Mars.

Lire la suite

 

Le plan “France logistique 2025”

Catégories associées : Logistique

détaillé lors du dernier Conseil des Ministres.

Lire la suite

 

RORO MAX

Catégories associées : Logistique

La démarche RORO MAX en 3 étapes:  

Lire la suite

 

Instantanés UMEP

Une synthèse quotidienne des articles parus dans la presse

Cliquez ici

La boite à outils

Retrouvez ici les notes émanant de l'Administration des Douanes aux Opérateurs

Cliquez ici