Connectez-vous

Vous n'êtes pas connecté(e).








» Inscription
» Mot de passe perdu ?

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

SAVINO DEL BENE FAIT L’ACQUISITION DU HAVRAIS TRAMAR

Catégories associées : Dynamique Portuaire, Marchandise

Le commissionnaire de transport italien Savino del Bene, basé à Florence, renforce sa présence en France avec l’acquisition de Tramar au Havre.

Tramar, Commissionnaire de transport historique de la place portuaire havraise, regroupe 130 salariés et dispose de 40.000 m2 d’entrepôts sous douane gérés par sa filiale Tramar BLD international logistics.

La société détient une longue expérience dans le café mais elle est également présente sur le marché des produits périssables et des colis lourds.

Le groupe Italien, fondé en 1899 et avec comme actionnaire minoritaire MSC, va ainsi accompagner la montée en puissance de l’armateur italo-suisse au Havre. Il regroupe de son côté 4 500 salariés avec 293 bureaux dans le monde et présente un chiffre d’affaires de 3 milliards d’euros en 2021, avec comme premier client les États-Unis. Cette même année, le commissionnaire a traité 660.500 EVP.

Avec ce rachat et l’investissement de 700 millions d’euros de sa filiale portuaire TIL, MSC renforce un peu plus sa présence au Havre, en particulier sur la Commission de transport.

Source : Le Marin 20.07.2022.

LES CONSTRUCTEURS PEINENT À RÉPONDRE À LA DEMANDE DE CAMIONS

Catégories associées : Prestation de Transport, Route

La Chambre syndicale internationale de l’automobile (CSIAM) indique que les immatriculations de véhicules de plus de 5 tonnes sont restées stable au premier trimestre 2022.

Il existe cependant de fortes disparités entre le segment des tracteurs, qui connaît une évolution de 14,4% de ses immatriculations, et de celui des porteurs, qui lui a subi une chute de 13,9%.

Pour Thierry ARCHAMBAUD / Président Délégué CSIAM : « il est difficile d’analyser l’évolution du marché en raison des difficultés, logistiques et industrielles rencontrées par les constructeurs de véhicules industriels ». 

Les constructeurs évoquent des délais de livraison compris entre 6 et 13 mois selon les marques et modèles ; les confinements successifs en Chine et la guerre en Ukraine ayant entrainé des ruptures sur les chaînes d’approvisionnement.

La hausse des prix concernerait globalement tous les composants et matières premières mais aussi le secteur de l’énergie et du transport, dont le transport maritime.

Ainsi, les constructeurs préviennent qu’une partie de ces hausses devront être répercutées sur leurs prix de vente.

Selon la CSIAM, une mise en application des Zones à faibles émissions (ZFE) représenterait une transition énergétique à marche forcée dans le transport routier, qui ne tiendrait pas compte des capacités de production et d’investissement des constructeurs ; C’est pourquoi elle demande aux pouvoirs publics et aux agglomérations d’assouplir cette mise en œuvre.

Source : L’Antenne 06.05.2022.

ENVIE DE NOUVEAUX DEFIS ? VENEZ A LA DECOUVERTE DES METIERS MARITIMES ET PORTUAIRES !

Catégories associées : Formations Maritimes et Portuaires, Marchandise : les métiers

Envie de nouveaux défis ?

[Témoignage]

Ludovic a 40 ans, il est papa de deux enfants, il a choisi de changer de voie professionnelle il y a presque deux ans. Quelles opportunités l’ont conduit au monde maritime et portuaire ? Venez le découvrir !

Titulaire d’un Bac économique et social, Ludovic débute des études en Histoire/Géographie et commence à travailler en parallèle, enchaînant les CDD. Au fil du temps, son emploi lui prendre tout son temps et il décide d’abandonner ses études. Après sept années passées au sein de la même société de services postaux et malgré des changements de postes, son horizon est bouché, il ressent le besoin de nouveaux défis.

Ludovic avait envie de changer de voie, d’un métier d’action offrant des pluralités de tâches. De conversations entre amis à des passages sur la ZIP, il souhaite écrire son avenir dans le monde maritime et portuaire.

Il recherche alors une formation lui permettant de concrétiser sa reconversion. Après avoir démarché plusieurs centres de formation et sur les conseils de proches, il se rapproche de @ADENFORMATIONS.

C’est là qu’il découvre la formation TSMP (technicien des services maritimes et portuaires), formation en alternance, lui permettant de découvrir la Supply Chain dans son entièreté et de mettre en pratique, en entreprise, les savoirs enseignés.

De plus, il obtient le financement de la région Normandie pour cette formation d’un an.

Ludovic a obtenu brillamment son diplôme en 2021 et a été embauché dans la société dans laquelle il a réalisé son alternance.

Il est aujourd’hui Agent de Transit import chez un Commissionnaire en transport / Commissionnaire en Douane.

L’Agent de Transit est le maillon de la chaîne en charge de faire correspondre les besoins du clients (chargeurs) avec les offres de prestations de transport proposées par l’entreprise et ses partenaires.

Il est en charge de la réalisation de la documentation, en lien avec les déclarants en douane, permettant à ce qu’une marchandise transite sur le territoire et arrive jusqu’à l’entrepôt final.

Pour ce métier, il est essentiel de maîtriser les outils informatiques et important d’avoir un niveau d’anglais (langue du commerce international) permettant d’échanger avec les importateurs étrangers.

Ludovic est épanoui dans son métier dans lequel routine et ennui n’existent pas !

En trois mots, ce qui décrit le mieux son poste, c’est : réactivité, anticipation et coopération.

Aujourd’hui, Ludovic est fier de pouvoir expliquer à ses enfants que c’est notamment grâce à lui qu’en France on peut recevoir des marchandises de partout dans le monde et que les rayons des supermarchés soient toujours pleins !

Un nouveau chapitre professionnel passionnant s’ouvre-t-a lui !

Les entreprises du Port du havre recrutent ! Plus d’informations sur leurs métiers ? Contactez-nous ! (rubrique Contact du site internet)

#UnitedKnowHow

T3M ET NOVATRANS-GREENMODAL RENFORCENT LEURS OFFRES COMBINÉES

Catégories associées : Fer, Prestation de Transport

Le 6 avril dernier, lors de la SITL, les opérateurs de transport combiné T3M et Novatrans-Greenmodal ont tous deux annoncé de nouveaux développements dans leurs offres et services.

L’opérateur T3M va proposer de nouveaux services entre la France et la Belgique (Valentin > Anvers) mais aussi l’Espagne (Bonneuil sur Marne > Mouguerre > Valladolid). L’opérateur avait déjà conclu un partenariat en janvier 2021 avec le suisse Huac afin de couvrir l’Italie.

De son côté, Thibault FRUITIER / Directeur Général de Novatrans-Greenmodal, a présenté les développements et souligné « la diversification des liaisons avec les ports en lien avec les transports maritimes conteneurisés. Ces services s’ajoutent à notre plan de transport continental ».

Ainsi, l’opérateur propose plusieurs nouvelles liaisons comme Valenton-Perpignan, Valenton-Avignon, Dourges-Vénissieux et Ludwigshafen-Vénissieux, puis la liaison Dourges-Avignon-Miramas à compter de Décembre 2022.

Novatrans-Greenmodal a annoncé le doublement, d’ici la fin de l’année, des capacités des chantiers combinés à Mouguerre mais également à Miramas-Clesud en 2023.

“La demande de transport rail-route est en forte croissance. Sans nouveaux terminaux et l’extension de ceux existants, les opérateurs de transport combiné ne pourront pas y répondre” explique Thibault FRUITIER.

Source : L’Antenne 21.04.2022 / Photo : NovatransGreenmodal.eu

LANCEMENT DE L’APPEL A MANIFESTATION D’INTÉRET POUR LE DEVELOPPEMENT D’UNE LOGISTIQUE URBAINE FLUVIALE SUR L’AXE SEINE

Catégories associées : Fleuve

UMEP TV – Découvrez la Commission “Marchandises dangereuses”

Catégories associées : La Fédération, Marchandise

[A VOIR]

Nouvelle capsule des vidéos présentant les Commissions de travail de la Fédération !

Le Président de la Commission, Bruno VITALI, vous présente cette Commission et ses partenaires.

Le rôle de celle-ci est de réfléchir à la facilitation du passage des marchandises dangereuses sur la zone portuaire havraise, en toute sécurité.

Une démarche communautaire menée en collaboration notamment avec HAROPA PORT via leur logiciel TIMAD.

 

UMEP : Une Communauté résolument tournée vers l’Avenir !

Plus d’informations sur : www.umep.org et @umepfederation sur Twitter et LinkedIn.

Sous-titrage intégré.

UMEP TV – Découvrez la Commission Procédures

Catégories associées : Innovation, Innovation, Innovation

[A VOIR]

Découvrez cette nouvelle capsule des vidéos présentant les Commissions de travail de la Fédération.

Le Président de la Commission, Jean-Yves FRANCO, vous présente cette Commission et ses partenaires.

Le rôle de celle-ci est d’imaginer et concevoir les procédures communautaires encadrant le passage des marchandises transportées par voie maritime au Havre.

Son ambition ?

> poursuivre l’amélioration continue de la fluidité et de la sécurisation du passage de la marchandise sur le territoire portuaire du Havre.

UMEP : Une Communauté résolument tournée vers l’Avenir !

Plus d’informations sur : www.umep.org et @umepfederation sur Twitter et LinkedIn.

Sous-titrage intégré.

L’YONNE mise en SEINE…

Catégories associées : Prestation de Transport

Dans un environnement logistique, portuaire et maritime, perturbé par la rupture des chaînes logistiques mondiales, et dans un esprit « d’ECO Responsabilité » Didier MERCEY, Président de la SAS LOGIYONNE (Groupe LOGI CONTENEUR, LOGIYONNE, LOGIVIETFRANCE, LOGISHIP, Port de Gron) et Guillaume BLANCHARD, Directeur Général du Groupe Familial SOGENA, issu d’activités de transports maritimes dont les origines remontent à 1828, ont décidé de renforcer leurs investissements et associations.

En créant la SAS LOGISHIP, la société LOGIYONNE devient armateur. Ce n’était plus arrivé sur l’Yonne depuis 1806, avec la disparition de la Compagnie FOUET-CHAUDOT.

215 ans plus tard, avec le soutien de VNF, LOGIYONNE devient propriétaire du navire rebaptisé « LE BOURGOGNE » en hommage au navire de la marine royale financé par la Bourgogne et ayant en 1781 participé à la bataille permettant l’indépendance des Etats-Unis.

Depuis le 25 Novembre 2021, LOGIYONNE assure une liaison régulière « colis lourds » entre les Ports Normands et Gron en BOURGOGNE FRANCHE COMTE.

« Nous allons garantir à nos clients industriels, la sécurité et la disponibilité d’une cale idéale à
l’approche de tous leurs marchés Exports, et ce après plusieurs essais en navigation (colis de 6.47 mètres de haut) » explique David BUQUET, Directeur Général des SAS LOGIYONNE et LOGISHIP. « Ce navire est le plus adapté au franchissement du nouvel obstacle de Pont sur Yonne (rabaissement du Pont en 2021) ».

A bord, les commandes sont confiées à un capitaine expérimenté, en présence notamment d’un matelot formé par l’Ecole du Tremblay (CFA Navigation Intérieur). « Les plaques du BOURGOGNE seront réalisées par les apprentis du pôle formation 58/89 (UIMM / MEDEF de l’Yonne) » explique Claude VAUCOULOUX Délégué Général du MEDEF Yonne.

« Nous allons sur les cinq années à venir représenter plus de 50% du trafic de colis lourds de l’axe Seine » note Didier MERCEY. « Rappelons qu’au niveau national, la région BOURGOGNE FRANCHE COMTE demeure l’une des plus industrialisée de France ». Un report modal massif de la route sur le fleuve qui fait renaître l’histoire d’un port fluvial royal dont les origines remontent au XIIIème siècle. En utilisant massivement la voie du canal du Nord nous mettrons prochainement en place une logistique fluviale similaire entre la BOURGOGNE FRANCHE COMTE et les principaux ports Belges et Hollandais.

SOGENA et LOGIYONNE ont sélectionné l’outil S)ONE GREEN développé en partenariat entre SOGET et TK’BLUE pour proposer à leurs clients l’évaluation de la performance environnementale de leur supply chain, ajoute Guillaume Blanchard.

En reprenant les 34% du capital détenus par la CCI YONNE, Guillaume BLANCHARD, fait monter le groupe SOGENA à 49% du capital de LOGIYONNE (51% étant détenus par la holding active de Didier MERCEY). C’est ainsi que le groupe SOGENA redevient armateur, après avoir quitté ce métier en 1988 avec la cession de la Navale Caennaise.

Prochaine ambition : Investir dans le secteur du Ferroviaire. Un projet de construction d’une plateforme « TRI MODALE » a été présentée récemment aux collectivités de BOURGOGNE FRANCHE COMTE.

Une extension des activités du Port de Gron en connexion du corridor Nord / Sud Européen.

Retrouvez ICI le Communiqué de presse original.

Source : communiqué de Presse SOGENA – LOGIYONNE décembre 2021

Développement du Transport Fluvial sur l’Axe SEINE par le Ministère des Transports

Catégories associées : Fleuve

VNF et HAROPA PORT accélèrent pour une logistique performante, durable et innovante.

Pour changer le regard sur le transport fluvial et combattre les idées reçues, VNF et HAROPA PORT ont organisé ce mercredi 10 novembre 2021 une matinée d’échanges avec les acteurs économiques et institutionnels de l’axe Seine. A cette occasion, Thierry Guimbaud, Directeur Général de VNF France, et Stéphane Raison, Directeur Général de HAROPA PORT, ont signé une convention de partenariat en faveur de l’innovation et du développement du transport fluvial sur la Seine. Ce document vient sceller la dynamique partenariale entre les deux établissements, qui participent, de par leurs rôles et missions respectifs, à la montée en puissance d’une logistique fluviale performante, durable et innovante.

« Parce qu’il décongestionne la route et dessert nos territoires tout en polluant peu, le fluvial est un mode de transport d’avenir. Nous devons collectivement œuvrer à son développement et c’est là tout le sens des engagements – que je salue – des deux opérateurs publics. Avec ce partenariat, ils unissent leurs forces pour mettre en œuvre de façon concrète et opérationnelle des solutions pour le développement du fluvial sur la Seine dont le potentiel est stratégique. » tient à souligner à cette occasion Jean Baptiste DJEBBARI, Ministre chargé du transport.

La vallée de la Seine dessert un bassin de consommation de 25 millions d’habitants. En 2020, près de 22 millions de tonnes de marchandises ont été transportées sur le bassin de la Seine, soit plus d’un million de camions évités sur les routes et l’équivalent de 16 000 km de poids lourds mis bout à bout.

L’ambition des deux établissements est d’oeuvrer pour accroître la part du fluvial, favoriser le report modal et diversifier les filières utilisatrices du transport fluvial.
Le développement du transport fluvial le long de la vallée de la Seine, dans le cadre notamment de la lutte contre le changement climatique, de l’accroissement de la compétitivité et de l’attractivité des ports séquaniens avec la perspective de la mise à grand gabarit de la liaison fluviale Seine-Escaut, ou encore de la démarche de
réindustrialisassions de la France, constitue aujourd’hui une priorité.

La convention définit dans ce contexte les principaux axes de partenariat sur lesquels les deux établissements entendent s’engager dans les prochaines années pour, ensemble, contribuer à ce développement. C’est le prolongement d’une démarche de partenariat similaire, formalisée en 2016, qui a permis la concrétisation de nombreux échanges et projets, parmi lesquels la mise en place des services de fourniture d’électricité et d’eau (Borne&eau®) ou encore du Service d’Information Fluviale (SIF Seine.).

La convention a pour objet de renforcer la collaboration en faveur :

  • Du développement du mode fluvial pour le fret et pour le transport de passagers/croisiéristes ;
  • De la transition énergétique de l’activité fluviale ;
  • Du déploiement des services aux usagers ;
  • De l’innovation du transport fluvial ;
  • De la performance du réseau ;
  • De la mobilisation et valorisation domaniale conjointe ;
  • D’une promotion commune en faveur du fluvial ;
  • Du partage de données statistiques et opérationnelles ;

Parce que l’’innovation dans le transport fluvial est fondamentale pour l’avenir du mode VNF et HAROPA PORT ont souhaité s’engager ensemble dans d’importants projets en faveur de la transition écologique et énergétique mais aussi l’usage des nouvelles technologies, du numérique et de l’internet des objets, de l’autonomisation, etc.

Plusieurs projets communs sont déjà en cours sur le bassin de la Seine : le projet AVICAFE Seine, qui vise à déployer des carburants alternatifs à l’échelle du bassin de la Seine, ou le projet européen H2SHIPS, qui expérimente l’hydrogène comme carburant alternatif dans le transport fluvial, le Service d’information fluviale (SIF Seine), le déploiement de bornes électriques….

HAROPA PORT et VNF portent donc une ambition commune pour l’Axe Seine et souhaitent approfondir leur coopération afin d’assurer la cohérence de leurs actions et de renforcer leur efficacité au service des territoires, des entreprises et du développement durable. La compétitivité de la chaîne logistique ainsi que la transition écologique et énergétique sont ainsi au cœur des objectifs de cette charte de partenariat.

 

Pour visionner le replay de l’événement, cliquer ICI

 

Pour consulter le communiqué de presse dans son intégralité, cliquer ICI

 

Source : Communiqué de Presse VNF & HAROPA PORT du 10.11.21

Phyto-Veto : règlement UE n° 2021/608 modifiant le règlement UE n° 2019/ 1793

Catégories associées : Phyto-Veto

Le règlement UE n° 2021/608 modifiant le règlement UE n° 2019/ 1793  a été publié au JOUE le 15 avril 2021.  Il entre en vigueur le 5 mai 2021.

Phyto-Veto : règlement UE n° 2021/608 modifiant le règlement UE n° 2019/ 1793

Catégories associées : Phyto-Veto

Le règlement UE n° 2021/608 modifiant le règlement UE n° 2019/ 1793  a été publié au JOUE le 15 avril 2021.  Il entre en vigueur le 5 mai 2021.

Lire la suite

 

Phyto-Veto : Contrôles renforcés à l’import en application d’une mesure d’urgence

Catégories associées : Phyto-Veto

le règlement UE n° 2020/625 modifiant le règlement UE 2019/ 1793  a été publié au JOUE le 7 mai 2020.   Il entre en vigueur le 27 mai 2020. Les principales modifications apportées sont reprises ci-après.  Augmentation de  la fréquence des contrôles […]

Lire la suite

 

HAROPA-PORT DU HAVRE, 1er port français pour l’activité reefer

Catégories associées : Dynamique Portuaire, Phyto-Veto

Premier port français pour l’activité reefer, HAROPA-Port du Havre était présent pour la cinquième fois, sur le salon SEAFOOD qui se tenait du 24 au 26 Avril à Bruxelles. Ce salon s’affirme comme le rendez-vous mondial annuel des professionnels des […]

Lire la suite

 

Les Professionnels Havrais signent une charte pour développer l’importation de fruits et légumes

Catégories associées : Marchandise, Phyto-Veto

Le 7 Novembre 2017, les professionnels de la place portuaire havraise ont signé une charte de bonne conduite en matière de contrôle phytosanitaire à l’importation.   De gauche à droite : Sophie ANDREÏS, Cheffe du poste frontalier du SIVEP du […]

Lire la suite

 

Importation de produits biologiques – procédures de dédouanement

Catégories associées : Marchandise, Phyto-Veto

Pour les transitaires qui  participent habituellement aux procédures de dédouanement  de produits  Bio importés de pays tiers,

Lire la suite

 

Publication règlement d’exécution (UE) 2016/166 de la Commission du 8 Février 2016 / Feuilles de Bétel

Catégories associées : Phyto-Veto

Les résultats des contrôles renforcés réalisés par les autorités compétentes des États Membres dans le cadre de l’application du règlement (CE) n°669/2009

Lire la suite

 

Publication du règlement 2016/24 modifiant les règlements (CE) n°669/2009 et (UE) n°884/2014

Catégories associées : Phyto-Veto

  Objet : Publication du règlement d’exécution (UE) 2016/24

Lire la suite

 

Modification de l’annexe 1 du règlement 669 et modification du modèle de DCE

Catégories associées : Phyto-Veto

Lire la suite

 

LE HAVRE Normandie

UMEP Newsletter

Instantanés UMEP

Une synthèse quotidienne des articles parus dans la presse

Cliquez ici

La boite à outils

Retrouvez ici les notes émanant de l'Administration des Douanes aux Opérateurs

Cliquez ici