Connectez-vous

Vous n'êtes pas connecté(e).








» Inscription
» Mot de passe perdu ?

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Catégorie

Logistique : bonne campagne céréalière malgré la crise sanitaire

Catégories associées : Logistique

A l’occasion du conseil spécialisé Grandes Cultures de FranceAgriMer le 15 Avril dernier, les professionnels de la filière cultures ont dressé un premier bilan de la campagne céréalière, sur fond de crise sanitaire.

Benoît PIETREMENT, Président de ce conseil, a déclaré que les impacts sur l’économie en général et sur la filière en particulier sont déjà ressentis. Il a souligné les défis que la filière agricole française a relevés durant « ce moment extraordinaire » afin que la population ne connaisse pas de pénuries alimentaires. Une fierté que le conseil doit aussi aux opérations logistiques. Restent désormais à connaître les modalités du déconfinement.

Ainsi les céréales françaises ont été distribuées sur le territoire national mais également à l’export. Le marché international est sous tension. Les exportations de blé tendre en Europe ont dépassé les prévisions, frôlant certains records, avec 25,2 Mt exportées depuis l’Union Européenne.

En France, la tendance baissière des cours début Mars s’est inversée dès les mesures de confinement précisées. Tandis que le marché domestique augmentait pour les meuniers et fabricants d’alimentation animale, les exportations de blé tendre français vers les pays tiers (9,3 Mt) et l’Union Européenne (1,63 Mt) ont enregistré un flux record.

A l’inverse, les flux vers l’Algérie, première destination du blé français, ont chuté de 7 % par rapport à la campagne céréalière précédente, à 3,8 Mt. Le Maroc a augmenté de 145 % ses importations de produits français, dépassant le million de tonnes de blé tendre. L’Afrique de l’Ouest a plus que doublé ses importations de blé français, à 2,05 Mt. La Côte d’Ivoire enregistre + 84 % à 343 402 t, le Sénégal + 251 % à 211 942 t, le Cameroun + 169 % à 193 975 t. Il en est de même pour le Mali, la Mauritanie et l’Angola. A noter que la Chine a multiplié par huit ses approvisionnements depuis l’Hexagone, à 1,01 Mt.

Une réussite à laquelle il faut associer la logistique, qui, malgré l’impact du coronavirus et de la réduction des heures d’ouverture des écluses fluviales, reste opérationnelle pour les exportations. Le fluvial est sous surveillance car le niveau des eaux, sur le Rhin notamment, pourrait baisser, de part des conditions climatiques clémentes. Concernant le ferroviaire, la coopération entre SNCF Réseau et les opérateurs permet de retrouver un niveau satisfaisant après les difficultés des premiers jours de confinement. Jean-François LOISEAU, Président d’Intercéréales, rappelle l’accord signé avec Fret SNCF pour « prioriser et remettre le transport ferroviaire à son juste niveau. Ce mode fonctionne aujourd’hui à 80 % de sa capacité ». De nouveaux sillons pour les trains de fret pourraient être ouverts, grâce à la diminution du trafic voyageurs. Toutefois, un plus grand nombre de trains de fret circulent actuellement. 

En ce qui concerne le fret routier, la demande est plus forte mais les transporteurs doivent faire face à une diminution du nombre de chauffeurs, due au confinement et à la quarantaine de certains d’entre eux. De plus, leurs conditions de travail se sont dégradées (fermeture des restaurants d’autoroute, des sanitaires). Des espaces ont été mis à disposition des chauffeurs par les opérateurs de silos. « Cette situation n’aurait jamais dû se produire », déplore Jean-François LOISEAU.

La priorisation des trafics routiers entraîne un surcoût, estimé entre 10 et 30 % selon les origines et les destinations, car de nombreux camions reviennent à vide. Cette situation pourrait changer avec la reprise des chantiers. Les flux de blés français vers l’Union Européenne sont en baisse et la demande du secteur alimentation animale nord-européen et du secteur industriel pèse sur ces flux.

A noter que les prix du blé français sont largement compétitifs. Les pays de la Mer Noire, principaux concurrents sur les grands appels d’offre, rencontrent des difficultés. Le gouvernement roumain a décrété les exportations de grains jusqu’à la fin du mois de mai. Un impact qui pourrait être réduit mais qui pourrait bénéficier aux produits français.

L’Union douanière Eurasie (Russie, Kazakhstan, Biélorussie, Arménie et Kirghizistan) et l’Ukraine ont procédé de même. « Une décision qui aura peu d’impact puisqu’ils correspondent aux objectifs de fin de campagne », commente FranceAgriMer.

Enfin, le secteur de la fabrication d’aliments pour bétail est également impacté. Le confinement entraîne une quasiabsence de circulation automobile. L’arrêt de production d’éthanol aux Etats-Unis, à base de maïs, a entraîné l’arrêt de productions de drêches, utilisées en grande partie pour l’alimentation animale.

Les fabricants se sont alors tournés vers les tourteaux de soja. Les producteurs de l’ouest français ont craint de ne plus pouvoir s’approvisionner depuis l’Amérique du Sud (Brésil et Argentine), comme l’indique Marc ZRIBI, chef de l’unité grains et sucre de la direction « marchés, études et prospective » de FranceAgriMer. Les exportations, arrêtées au début de la crise par le confinement des dockers, des salariés des usines et des ports notamment, surtout à Santos, ont repris un rythme normal.

Source : Ports et Corridors 20.04.2020

Logistique : Covid-19, les constructeurs et les logisticiens automobiles souffrent

Catégories associées : #covid-19, Logistique

La filière automobile n’est pas épargnée par la crise liée au Covid-19. Selon un bilan dressé par l’ACEA (European Automotive Manufacturers Association), plus de 1,1 millions de personnes sont au chômage.

L’Allemagne, principal producteur de véhicules en Europe, est le pays européen le plus touché, avec plus de la moitié des employés européens concernés, soit 568 518 personnes. La perte de production s’élève à 359 287 véhicules et 18 jours de fermeture d’usines. La France est le second pays le plus touché, avec 90 000 salariés et une perte de 113 200 véhicules et 14 jours de fermeture.

En Chine, la production a fléchi de 17 % sur Janvier et Février 2020 et les ventes de véhicules ont chuté de 80 % en Février. Les responsables de ECG (European Car Group) estiment que même si la Chine redémarrait ses usines en Mars, la baisse des ventes notamment en Europe aura un effet sur les chaînes logistiques. Des chiffres publiés avant la crise du coronavirus annonçaient une diminution des ventes en Europe de 2,5 %. L’accélération de cette tendance paraît inévitable.

Les opérateurs logistiques de la filière estiment la diminution du trafic à 15 % cette année. Ils devront s’allier avec les constructeurs pour faire face à la crise.

« Cela signifie qu’il faut maintenir la capacité de transport, les services pendant la crise pour être armé au sortir de ce phénomène », indiquent les responsables de l’organisation des logisticiens automobiles.

C’est toute la chaîne logistique qui est impactée, « depuis les armements opérants entre les lieux de fabrication jusqu’aux ports de destination, aux opérateurs portuaires, aux transporteurs terrestres et aux manutentionnaires ». Ils devront travailler de concert pour maintenir les capacités et répondre aux trafics, lorsque la crise sera passée. « Selon un responsable portuaire, il faudra du temps pour revoir les chaînes logistiques se remettre en place ». En effet, en France, les concessions ont des stocks qu’ils devront écouler avant de distribuer de nouvelles unités.

Source : Ports et Corridors 03.04.2020

Logistique : construction d’une plateforme de 92.000 m2 au PLPN3

Catégories associées : Logistique

L’investisseur AG Real Estate et le promoteur constructeur PRD, spécialisé dans l’immobilier logistique et industriel, vont lancer les travaux d’une plateforme logistique de 92 000 m² sur la zone portuaire du Havre. Ce sera la plus grande construite sur le port du Havre et la plus grosse opération « en blanc » de France.

Les travaux, qui seront portés par PRD, démarreront en Janvier 2020 et la livraison est prévue pour début 2021. Un bâtiment XXL sera construit sur le PLPN 3, sur les communes de Sandouville et Saint Vigor d’Ymonville, à l’Est du terminal multimodal, et sera divisible en cellules de 12 000 m².

Thibault DELAMAIN, Directeur Général d’AG Real Estate France, explique que cette offre locative correspond aux besoins des acteurs pour développer une activité sur l’Axe Seine. « Cet actif viendra renforcer notre position logistique en France, nous permettant de maintenir un ratio de 20 % d’actifs logistiques au sein de notre patrimoine français d’une valeur de 1,2 milliard d’€ », ajoute-t-il.

C’est la 4ème opération commune PRD/AG Real Estate en 5 ans. Baptiste MAURAND, Directeur Général d’HAROPA-Port du Havre, se félicite de ce projet qui confirme l’intérêt des investisseurs pour le développement des activités logistiques sur le port du Havre et sur l’Axe Seine. « Cette opération s’inscrit dans le bon timing de notre programme d’investissement de 600 milliards d’€ consacré au développement du port », déclare-t-il.

PLPN 1, 2 et 3 s’étendent sur 170 hectares. PLPN 3 représente à lui seul 47 hectares. Près de 700 personnes travaillent sur les zones logistiques PLPN 1 et 2. A l’achèvement du programme, l’activité génèrera près de 1 500 emplois.

Pour consulter le Communiqué de Presse HAROPA, cliquez ici

Sources : Communiqué de Presse HAROPA Port du Havre – 09.12.2019 / Paris Normandie 10.12.2019

CRITT Transport et Logistique devient CIRCOE

Catégories associées : Logistique

Changement de nom pour le CRITT Transport et Logistique qui devient CIRCOE. Lire la suite

Transport et Logistique : Dynamique soutenue par le Maritime pour Clasquin

Catégories associées : Logistique, Prestation de Transport

Compte tenu du contexte économique marqué par le ralentissement de la croissance des échanges internationaux, qui affecte tout spécialement le marché mondial du fret aérien, Clasquin, Commissionnaire de transport international et logisticien, note une croissance de son chiffre d’affaires de 3,2 % et de sa marge commerciale brute de 7 %. Lire la suite

Logistique : Nouvelles ambitions annoncées par Edouard PHILIPPE

Catégories associées : Logistique

Le 16 Septembre 2019 à Aulnay-sous-Bois, le Premier Ministre Edouard PHILIPPE a dévoilé la nouvelle ambition nationale pour la filière logistique.

Lire la suite

Logistique : PROLOGIS projette de développer 125 000 m2 d’entrepôts sur le Parc logistique du Pont de Normandie 3 (PLPN3)

Catégories associées : Logistique

Situé sur les communes de Sandouville et de Saint Vigor d’Ymonville, à l’est du terminal multimodal, le Parc logistique du Pont de Normandie 3 (PLPN3) franchit une étape déterminante : le professionnel de l’immobilier logistique PROLOGIS s’apprête à y déployer près de 125 000 m2 d’entrepôts. Lire la suite

DSV rachète Panalpina

Catégories associées : Logistique

Le groupe danois DSV a finalisé l’acquisition du commissionnaire de transport international suisse Panalpina le lundi 19 Août 2019. Panalpina a une valeur d’environ CHF 5,1 milliards francs suisses soit l’équivalent de 35,1 md couronnes danoises (4,70 md EUR), a indiqué le groupe danois.

Lire la suite

Le Havre développe le trafic de conteneurs par la logistique

Catégories associées : Logistique

« Le Havre est aujourd’hui une place très dynamique en termes de logistique » a déclaré Baptiste MAURAND, Directeur Général du Grand Port Maritime du Havre (GPMH).

Lire la suite

Des recommandations sur la compétitivité avant l’heure

Catégories associées : Logistique

Lors de la table ronde sur « la compétitivité de la chaîne logistique » le 27 juin à Paris, en compagnie de Philippe VARIN de France Industrie et de Jacques CRESSEL (FCD), Éric HEMAR et Patrick DAHER, ont dévoilé les grandes lignes des recommandations du rapport sur la compétitivité des chaînes logistiques en France (qui sera rendu publique d’ici mi-juillet). Lire la suite

Instantanés UMEP

Une synthèse quotidienne des articles parus dans la presse

Cliquez ici

La boite à outils

Retrouvez ici les notes émanant de l'Administration des Douanes aux Opérateurs

Cliquez ici